Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

FAO : le Japon comme exemple mondial

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

FAO et JaponA l’occasion d’une visite au Japon, le directeur général des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a donné la culture culinaire japonaise en exemple et souligné que ce pays peut contribuer à améliorer la nutrition à l’échelle mondiale.

« Le Japon est un exemple mondial en matière de régimes alimentaires sains. Les Japonais ont le plus faible taux d’obésité parmi les pays développés, avec moins de 4% de la population adulte touchée » a-t-il précisé. La particularité de la culture culinaire japonaise consiste en une nourriture comprenant de nombreux légumes, fruits et poissons, mais aussi en l’art de la préparer grâce à un ensemble complet de techniques, de savoirs et de traditions. L’UNESCO a d’ailleurs élevé au rang de Patrimoine culturel immatériel le régime japonais. Celui-ci, bien équilibré, se compose de produits frais, faibles en matières grasses et consommés en saison.

Nous sommes actuellement dans la Décennie des Nations Unies pour la nutrition, lancée le 1er avril 2016, qui permet à un large groupe de protagonistes de travailler ensemble pour résoudre les problèmes de nutrition : « Cette résolution place la nutrition au cœur du développement durable et reconnait que l’amélioration de la sécurité alimentaire et la nutrition est indispensable à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 » avait à l’occasion souligné le directeur général de la FAO. Il insiste donc maintenant sur le fait que « Dans ce contexte, le Japon sert d’exemple en ce qui concerne la manière de promouvoir efficacement une bonne nutrition avec des politiques et des législations publiques, en particulier par le biais de lois visant à éduquer les enfants et à contrôler le poids des adultes. »

L’éradication de la malnutrition et la transformation des systèmes alimentaires afin que tout le monde puisse accéder à des régimes sains s’inscrivent donc bien dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Source : ONU

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.