Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

« Forêt et atténuation du changement climatique » : un Avis de l’ADEME

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’ADEME vient de publier un avis intitulé Forêt et atténuation du changement climatique qui a pour objectif d’exposer les conséquences d’une augmentation des prélèvements de bois énergie dans le cadre de la transition énergétique, de fournir les éléments permettant d’orienter la politique énergétique et climatique française et de définir les actions à mener pour amplifier le rôle d’atténuation du changement climatique de la filière forêt-bois.

En effet, dans le cadre de la transition énergétique, la filière bois énergie est amenée à se développer davantage, ce qui laisse prévoir une augmentation des prélèvements en forêt métropolitaine. Or si le bois énergie est généralement considéré comme une énergie non-émettrice de CO2, l’intensification des prélèvements pourrait avoir un impact sur le bilan gaz à effet de serre de la filière bois : l’intensification des prélèvements de bois pourrait avoir pour conséquence de diminuer le rythme de séquestration du carbone dans les écosystèmes même si les stocks de carbone continuaient, par ailleurs, à augmenter par rapport au stock actuel.

filiere bois

Les forêts contribuent à l’atténuation du changement climatique à travers deux leviers : un effet séquestration et un effet de substitution (éviter les émissions issues d’énergies fossiles pour la production d’énergie et de matériau). Or le manque de séquestration est compensé après un « temps de retour carbone » (temps nécessaire avant l’obtention de bénéfices en termes de gaz à effet de serre évités) par la séquestration additionnelle dans les produits bois et par les émissions de CO2 fossile évitées dans les secteurs énergétique et matériau. Au-delà de ce « temps de retour », selon l’ADEME, le bilan est positif.
Mais des travaux complémentaires restent à mener pour mobiliser davantage la ressource biomasse et optimiser les usages du bois. Il s’agit notamment d’accompagner l’innovation dans les usages des feuillus. Des réflexions méthodologiques doivent permettre aussi de mieux prendre en compte le carbone biogénique dans l’évaluation environnementale des filières biomasse énergie.

Les conditions pour optimiser le bilan GES de la filière forêt-bois sont multiples et peuvent varier selon les caractéristiques du territoire. Elles ne se limitent pas, en termes de gestion sylvicole, à uniquement assurer la régénération après la coupe. Les recommandations de l’ADEME pour Optimiser le bilan effet de serre de la filière forêt bois sont les suivantes : chercher les meilleurs compromis pour la forêt et optimiser l’utilisation du bois pour la filière bois.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “« Forêt et atténuation du changement climatique » : un Avis de l’ADEME”

  1. Le bois est une bonne énergie de chauffage, avec les équipements de chauffage au bois labellisés flamme verte le rendement est vraiment élevé et cela permet de consommer moins vite le combustible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.