Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Fuite massive de méthane en Californie : l’état d’urgence déclaré

fuite méthane en californieUne catastrophe écologique se déroule actuellement en Californie avec une fuite massive de méthane qui a débuté au mois d’octobre dernier. Elle est due à la rupture d’une canalisation de la Southern California Gas Company (SoCal Gas). Des milliers de riverains de la banlieue de Los Angeles en ont rapidement subi les conséquences sur leur santé et l’état d’urgence a été promulgué aux environs de la ville.
L’Agence chargée de surveiller la qualité de l’air en Californie estime qu’entre 44 000 et 58 000 kilos de méthane par heure s’échappent dans l’atmosphère, répandant une odeur nauséabonde d’œuf pourri, en raison de l’additif ajouté au gaz et précisément destiné à en signaler les fuites. Autre conséquence : les émissions de gaz à effet de serre ont explosé dans la région (25 % de plus), très concernée par ailleurs par cette problématique.

Des milliers de résidents de Porter Ranch ont été contraints à évacuer leur domicile en raison des conséquences sur leur santé : maux de tête, saignements de nez, nausées, etc. Plus de 10 000 d’entre eux ont déjà été relogés par la SoCal Gas, de nombreux autres demandent à l’être, deux écoles élémentaires sont fermées depuis des semaines. La colère des habitants ne tarit pas. Plus de 1 000 se sont joints à une plainte en nom collectif, poussés par la militante écologique Erin Brockovitch, qui a tenu sur place plusieurs réunions d’information.

La société SoCal Gas avait signalé la fuite le 23 octobre dernier, présentée initialement comme un problème mineur, sans en donner la raison technique. Elle a tenté depuis par 8 fois de la colmater au moyen de boue et de produits chimiques, vainement d’ailleurs en raison de la pression trop importante. Elle essaie actuellement de forer un nouveau puits afin d’intercepter le gaz et de reboucher ensuite la canalisation endommagée, mais l’opération peut prendre encore plusieurs semaines, voire jusqu’à fin février ou mars.

Le 6 janvier, les autorités locales ont déclaré l’état d’urgence dans la région. « En déclarant l’état d’urgence, le gouverneur aura désormais le pouvoir d’obliger SoCalGas d’extraire autant de gaz que possible du puits, et de ne plus se limiter à une extraction basée sur sa seule commercialisation » a indiqué le Représentant des Etats-Unis, Brad Sherman. « Plus de gaz sera extrait et brulé, moins de méthane s’échappera dans l’environnement et incommodera les résidents. »

Sources : Le Monde, Le Point, L’Obs, Enerzine

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.