Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Game O Vert, Biennale des Villes en transition… un printemps chargé à Grenoble

Mars et avril se révèlent des mois chargés à Grenoble, en matière de développement durable. Tout d’abord du côté des étudiants qui organisent pour la troisième année consécutive leur festival Game O Vert, mais aussi de la Ville, porteuse de l’action la Biennale des Villes en Transition. Pour la première manifestation, les étudiants ont concocté un programme, mi-présentiel, mi-numérique, qui se déroule du 17 au 26 mars. Pour la seconde, la ville de Grenoble organise diverses actions du 1er au 4 avril.

La 3ème édition de Game O Vert

Pour la première fois cette année, le festival Game O Vert est organisé par toute une fédération d’associations écologiques étudiantes de Grenoble. Issues d’associations différentes existant dans les diverses écoles, elle a pris le nom de Together For Earth (T4E).  C’est dire combien ce festival rassemble : deux grandes écoles organisatrices la première année, puis 3 la seconde et désormais l’ensemble des associations étudiantes de la ville, regroupées autour d’une cause : l’environnement.

Le programme du festival Game O Vert est de nouveau très riche. Il alterne webinaires, avec des intervenants venus de toute la France, des ateliers (dont une Fresque du Climat), des débats et des promenades-discussions. Plus d’une quinzaine de webinaires sont ainsi prévus, sur des sujets très divers. De l’Union Européenne et la crise climatique à la biodiversité en passant par le nucléaire : rien que dans les conférences, il y en a pour tous les goûts. Pour les ateliers, en revanche, il faut être sur place…

La Biennale des Villes en transition

De son côté, du 1er au 4 avril, la Ville de Grenoble organise la troisième édition de la Biennale des Villes en transition. Une biennale qui s’inscrit dans le mouvement des Villes en transition, lancé par Rob Hopkins en 2006 en Angleterre. Elle donne l’occasion d’échanger et de réfléchir ensemble, autour du « Temps de l’essentiel », thème de cette année. Cette année en effet, et depuis le début de la pandémie, certains mots résonnent particulièrement : adaptation, action, résilience, changement…

L’édition 2021 de la Biennale des Villes en transition se déroulera bien sûr dans des conditions très spéciales : beaucoup de débats, d’échanges, d’ateliers participatifs, d’approches en distanciel, situation sanitaire oblige. Beaucoup d’actions différentes sont tout de même mises en place pendant les quelques jours de sa durée. Dont une Fresque du Climat, encore une fois. Il s’agit d’un atelier collectif, ludique et pédagogique qui permet de comprendre les relations entre l’homme et la Nature et plus particulièrement les impacts de nos activités sur la biodiversité et le climat.

Les deux événements, le Game O Vert, comme la Biennale des Villes en transition compte de nombreux invités prestigieux. Pour le premier, citons par exemple Pierre Larrouturou, membre du Haut conseil pour le Climat. Pour le second, entre autres Frans Timmermans, commissaire européen chargé du Green Deal, et de nombreux maires de villes de France et d’Europe, ou même de plus loin.

Sources : T4E Grenoble, Ville de Grenoble

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.