Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Gaspillage alimentaire : 59 % évités par des gestes simples

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Zéro Gâchis Académie contre le gaspillage alimentaireEn moyenne, un Français jette 30 kg de nourriture par an, dont 7 kg encore emballés. Un gaspillage alimentaire auquel on ne fait plus attention tant il est présent dans nos habitudes. Alors quand 3 associations de consommateurs décident d’aider 243 familles à le réduire pendant 6 mois, on est surpris de constater les résultats : plus de 59 % de gaspillage évités en moyenne et des résultats qui perdurent au-delà de l’expérimentation. Tout cela en choisissant d’adopter quelques gestes simples.

Une opération sur 6 mois

L’expérimentation « Zéro Gâchis Académie » a été menée sur plusieurs régions de France par trois associations : CSF (Confédération Syndicale des Familles) Bayonne, Familles Rurales Normandie, CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie) Hauts-de-France et Bretagne, qui ont accompagné 243 familles. Un représentant local suivait les foyers dans leur progression.

La première étape, indispensable, consiste à la prise de conscience. Cela a conduit les ménages à peser leurs différentes catégories de déchets alimentaires : les restes et les produits encore emballés, solides d’un côté, liquides de l’autre. En moyenne dans ces familles, le gaspillage représentait 25,5 kg par personne et par an, soit un peu inférieur à la moyenne nationale.

Un plan d’actions contre le gaspillage alimentaire

La première source de déchets concernent les restes alimentaires (à hauteur de 86 %), alors que les produits encore emballés représentent « seulement » 14 % du gaspillage dans ces foyers, contre 23 % au niveau national. Le seul fait de surveiller pendant une quinzaine de jours permet-il déjà une diminution ?

Après cet état des lieux, le plan d’actions. Les ménages ont choisi trois gestes simples à réaliser, dans une liste de 9 proposés :

  • Établir ses menus à l’avance ;
  • Dresser une liste de courses et s’y tenir ;
  • Regarder les dates de conservation et les formats des produits avant d’acheter ;
  • Veiller à la bonne conservation des aliments ;
  • S’adapter aux dates de péremption ;
  • Préparer les bonnes quantités ;
  • Adopter une cuisine anti-gaspillage ;
  • Servir les bonnes portions ;
  • Conserver les restes de repas.

Des résultats importants et qui perdurent

Et les résultats, 6 mois plus tard, sont au rendez-vous. Remis à l’année, les 243 foyers ont réduit leur gaspillage alimentaire à 10,5 kg par personne, soit plus de 59 % de réduction. Ils ont ainsi évité la perte de 10,7 tonnes de nourriture et réduit pratiquement à néant le gaspillage des produits encore emballés. Autrement dit, calculent les associations, une économie de 21 400 repas par an.

Mieux encore, l’expérimentation terminée, les résultats perdurent. Tous les ménages concernés continuent d’appliquer les gestes choisis. Et pas seulement les trois pour lesquels ils avaient opté, mais plus de 7 en moyenne sur la liste proposée. Certains sont d’ailleurs devenus un réflexe. Deux en particulier apparaissent comme les mieux ancrés : « « veiller à la bonne conservation des aliments »  (je connais mes stocks au frigidaire, dans le congélateur et dans mes placards) et  « je regarde les dates de conservation et les formats des produits » pour qu’ils soient adaptés à mon besoin ».

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.