Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Gaz, électricité… tout augmente !

Pour ceux, et ils sont encore très nombreux, qui restent aux tarifs réglementés, tant en gaz qu’en électricité, tout augmente au 1er novembre, et ce n’est pas fini, si l’on en juge par les rattrapages qui doivent avoir lieu, en ce qui concerne l’électricité tout du moins.

Hausse tarifs électricitéPour les tarifs du gaz, l’augmentation moyenne se situe à 2,3 % au-dessus des tarifs appliqués au mois d’octobre, qui avaient déjà connu une forte hausse. La nouvelle augmentation se décompose, pour les particuliers, ainsi : 0,8 % pour ceux qui n’utilisent le gaz que pour la cuisson, 1,4 % pour ceux qui y ajoutent l’eau chaude, et 2,2 % pour les ménages qui se chauffent au gaz. D’autres hausses concernent les industries. La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) prévoit toutefois « une relative stabilité, voire une légère baisse » pour le 1er décembre, conséquence « d’une légère diminution du niveau des cotations des principaux indices sous-jacents à la formule, observées depuis le début du mois d’octobre. » Cette hausse finit cependant d’annuler le bénéfice des baisses que l’on avait connues sur les premiers mois de l’année.

En ce qui concerne l’électricité, les tarifs réglementés vont augmenter d’environ 2 % au 1er novembre et suivront désormais une nouvelle formule de calcul. La hausse annulée de 5 % au 1er août n’était donc que partie remise  : en effet, en suivant la nouvelle méthode de calcul, les tarifs réglementés n’auraient dû connaître qu’une augmentation de 1,6 %, mais la décision des pouvoirs publics pour le mois d’août ont entraîné un important manque à gagner qu’il va falloir rattraper. Afin que la hausse ne soit pas trop importante avec un rattrapage total en une seule fois, celui-ci a été prévu en deux temps. Mais au final, il faudra bien le payer.

Les foyers qui ont souscrit une offre à prix fixe, chez les fournisseurs alternatifs ou historiques, ne sont bien entendu pas concernés par cette augmentation. Par contre, ceux qui ont choisi, chez ces mêmes fournisseurs, une offre à prix indexé, constateront cette même hausse sur leur facture.

Sources : Europe 1, Enerzine

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

3 réponses sur “Gaz, électricité… tout augmente !”

  1. Pour le tarif de base, l’abonnement est de 53,27 €/an pour le 3 kVA (3 kW) et 86,48 €/an pour le 6 kVA (6 kW). La consommation est à 14,03 c€/kWh dans tous les cas.

    Avec le tarif heures pleines / heures creuses, l’abonnement est un peu plus cher et les heures pleines à 15,35 c€/kWh mais les heures creuses moins chères.

    Pour tous, le tarif augmentera encore de 0,30 c€/kWh au 1er janvier 2015.

    Mais regardez ici :
    http://energeia.voila.net/solaire/solaire_tarif_bleu.htm

    Avec une installation solaire en intégration simplifiée au bâti (ISB) l’électricité vous revient moins cher si on se base sur le tarif d’achat (13,75 c€/kWh). C’est un calcul sur 20 ans.

    Pendant ce temps, le prix de l’électricité EDF ou autre va continuer d’augmenter alors que même si elle produit un peu moins avec les années, votre installation solaire produira toujours dans 25 ans (80%) et sans doute 30 ans (75%).

  2. Pour faire face à ces augmentations il est utile de faire des travaux de rénovation pour faire des économies d’énergie. Une bonne isolation de la maison ou un nouvel équipement de chauffage peut rendre un logement beaucoup moins énergivore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.