Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Gaz : les consommations ont chuté en 2014

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

bilan GRT gaz 2014GRT Gaz (réseau de transport du gaz naturel) a publié  un bilan des consommations de gaz en 2014 et en enregistre un recul global, en raison principalement d’un climat exceptionnellement doux : l’année a été, rappelons-le, la plus chaude jamais observée, en France comme à l’échelle mondiale, depuis l’existence des statistiques météorologiques.

GRT Gaz a ainsi enregistré un recul de 16,5 % des consommations brutes de gaz naturel sur son réseau, ce qui amène à une baisse, une fois corrigée des effets climatiques, de 5,4 %. En ce qui concerne les distributions publiques, les consommations ont chuté de près de 20 % (19,2 % exactement) par rapport à 2013 et atteignent 250 TWh. Après correction des effets climatiques, la baisse n’est cependant que de 2,2 %. La demande des clients résidentiels et tertiaires pour le gaz naturel est fortement liée aux besoins de chauffage. Or, si 2014 a été l’année la plus chaude, l’écart  avec 2013 est d’autant plus grand que le premier semestre de cette année-là avait été plus froid que la normale. « Probablement une moitié de cet écart résiduel de 2,2% est imputable à l’effet des politiques environnementales (efficacité énergétique, performance des bâtiments, etc.)« , a détaillé Thierry Trouvé, qui explique l’autre moitié par des « comportements atypiques » du chauffage notamment.

En revanche, pour les clients industriels, GRT Gaz constate une stabilité des volumes consommés depuis dix ans (121 TWh pour 2014). Mais la demande de gaz naturel pour la production d’électricité continue à s’effondrer : elle marque un recul de 34 % pour l’année 2014, ce qui porte la diminution totale à 60 % depuis 2011 (19 TWh seulement en 2014). Elle a dû faire face à une concurrence du charbon (particulièrement bon marché ces dernières années), bien que considérablement plus polluant, et au développement des énergies renouvelables.

De même, les quantités de gaz transportées sont en baisse sur le réseau de GRT Gaz de 8,4 % (637 TWh en 2013, 583 TWh en 2014). Cependant les flux en transit vers l’Espagne et l’Italie ont partiellement compensé la baisse des consommations : ils ont augmenté de 41 %. L’année passée a vu aussi une réduction des tensions Nord/Sud, grâce à la maximisation de la capacité de transport du Nord vers le Sud qui a augmenté de près de 20% les capacités fermes. L’écart de prix entre les places de marché Nord et Sud a disparu en novembre et décembre, notamment grâce au retour du GNL dans les terminaux du sud de la France fin 2014 (il avait atteint un pic de 15 €/MWh fin 2013).

Sources : GRT Gaz, BFMTV

.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.