Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Gaz naturel : une origine souvent bien mal connue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

gaz naturel : une origine mal connueCe n’est pas parce que le gaz est qualifié de naturel qu’il s’agit d’une énergie renouvelable. Or beaucoup de Français, si l’on en croit une enquête de YouGov pour Ilek, font la confusion entre gaz naturel et biogaz. Et près de 78 % ignorent que le gaz qu’ils consomment est d’origine fossile !

Gaz naturel ou biogaz ?

Le gaz naturel s’utilise pourtant au quotidien pour beaucoup d’entre eux. Il représente 16 % de la consommation énergétique de la France. Et pourtant, cette enquête nous montre qu’un nombre important de Français n’ont aucune idée de sa provenance. La confusion porte-t-elle sur le mot « naturel » qu’on lui accole ? C’est bien possible.

En effet, à la question, posée par le fournisseur alternatif Ilek, « selon vous, qu’est ce que le gaz naturel ? », les réponses sont pour le moins partagées. Sur les trois suggestions que l’enquête leur donne, le plus grand nombre (38 %) choisissent « une énergie issue de la fermentation de matières organiques ». Ce qui est en fait la définition du biogaz ou gaz vert.

Une confusion sur le terme « naturel »

Ils devancent de loin la bonne réponse qui ne recueille que 23 % des avis : « une énergie issue d’un mélange gazeux d’hydrocarbures ». 20 % répondent à cette question qu’il s’agit d’une énergie renouvelable. Les quelque 20 % restants avouant pour leur part qu’ils n’en savent rien.

Or, dans le cas du gaz naturel, la désignation « naturel » précise simplement qu’il est présent dans la nature, tout comme le pétrole d’ailleurs. Mais ce combustible est bien un mélange vieux de plusieurs millions d’années, naturellement présent dans certaines roches poreuses du sous-sol. Autrement dit, une énergie fossile.

Une énergie fossile importée

Or seuls 2 % du gaz distribué en France correspondent à la définition que près de 4 Français sur 10 lui attribuent : il s’agit du biogaz, provenant essentiellement de la fermentation de déchets agricoles.  Dans ce cas, on peut effectivement parler d’une énergie renouvelable et considérée comme neutre en carbone.

Mais pour les 98 % qui restent, ils sont importés d’Europe du Nord, d’Algérie ou de Russie. Et n’ont rien à voir avec une énergie propre ! « Aujourd’hui le gaz a beau faire partie de la consommation courante des Français, il y a une vraie méconnaissance de son origine et une confusion avec le terme naturel, qui conduit également les Français à penser qu’il s’agit d’une ressource renouvelable », explique Julien Chardon, CEO d’ilek. « Nous devons donc concentrer nos efforts sur l’éducation des consommateurs. Si les Français attendent de la transparence sur la composition et l’origine des produits alimentaires et cosmétiques, pourquoi ne pas faire de même avec le gaz ? »

Source : Ilek

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.