Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Gazpar : en route pour le déploiement ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) consacre dans l’édition de Décryptages de juillet/août 2013 tout un dossier au compteur Gazpar, le compteur « intelligent » de gaz, qui permet un système de comptage évolué. Elle a en effet proposé sa généralisation au ministre chargés de l’énergie et de la consommation : il s’agit là du remplacement de 11 millions de compteurs chez des consommateurs résidentiels ou petits professionnels desservis par GrDF par des compteurs évolués permettant, tout comme Linky pour l’électricité, la transmission à distance des index de consommation réelle.

Des fonctionnalités systématiquement disponibles

compteur gazparGrâce à une consultation de tous les acteurs sous l’égide de la CRE, les fonctionnalités du système ont pu être définies et ses apports envisagés en termes de développement de nouveaux services ou d’amélioration de la relation clientèle. Les fonctionnalités de base, systématiquement proposées, consistent dans la mise à disposition des fournisseurs de la consommation réelle à une périodicité mensuelle, de l’index de consommation mesuré au moment d’une modification contractuelle, localement au niveau du compteur de l’information de mesure permettant le développement de services, notamment en matière de maîtrise de la demande d’énergie (MDE), de données brutes quotidiennes en volume (m3) ou en énergie (kWh, avec un coefficient de conversion moyen) sur un site internet accessible aux consommateurs.

Des fonctionnalités supplémentaires possibles

GrDF propose de plus de développer des fonctionnalités complémentaires comme le choix d’une date fixe de relève mensuelle, la modification ponctuelle, pour une durée limitée, du pas de relève (horaire au lieu de quotidienne par exemple) pour permettre la réalisation d’études, un service de regroupement multisite des données de relève, la possibilité, à la demande d’acteurs publics, de disposer de données agrégées et anonymes sur des périmètres de territoire ou de type d’habitat définis.

Des retours d’expérience de l’étranger

Le déploiement des 11 millions de compteurs, assortis de modules radio, s’étalerait sur 7 ans. La CRE en escompte, grâce aux expérimentations menées à l’étranger et, très ponctuellement en France, une économie de consommation domestique de chauffage et d’eau chaude sanitaire de 1,5 %. En effet, le retour d’expérience internationale sur les gains de MDE strictement liés au comptage évolué s’est enrichi des expérimentations menées au Royaume-Uni et en Irlande. Au Royaume-Uni, les analyses portent sur 18 000 foyers sur deux ans et donnent des gains de MDE compris entre 2 % et 3 %. En Irlande, les analyses sur 2 000 foyers en un an montrent des gains estimés à 2,8 % de la consommation de gaz (facture mensuelle sur index réel et suivi détaillé). GrDF a mené des tests sur 400 clients entre fin 2010 et début 2011 afin d’évaluer l’apport d’une information plus fréquente et évalue la réduction de consommation à 0,9 %. L’hypothèse retenue par la CRE se situe donc entre ces résultats.

Source : Décryptages (numéro 36, 17/09/2013)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.