Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

GDF Suez lance le démonstrateur GRHYD

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

GRHYDLors de Assises de l’Energie, réunies à Dunkerque fin janvier, GDF Suez a officiellement lancé le projet GRHYD (Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène pour Décarboner les énergies), composé de deux volets de démonstration sur le territoire dunkerquois : l’injection d’hydrogène dans un réseau de distribution de gaz naturel et la production du carburant Hythane (mélange d’hydrogène et de gaz naturel) à échelle industrielle.

L’objectif de ce démonstrateur est d’évaluer et de valider la pertinence d’une nouvelle filière énergétique, composée d’hydrogène et de gaz naturel. Il s’agit d’un projet de stockage d’énergie : il a pour objectif de transformer en hydrogène de l’électricité issue d’énergies renouvelables et produite en dehors des périodes de consommation, pour la valoriser, via les usages du gaz naturel (chauffage, eau chaude, carburant, etc.). Dans ce but, un consortium s’est créé, regroupant GDF SUEZ et 3 de ses filiales opérationnelles (GrDF, GNVERT et Cofely Ineo), des équipementiers (AREVA, CETH2 et McPhy Energy), des structures publiques (CEA et INERIS), un centre technique(CETIAT),un exploitant de réseau de transport urbain (STDE) et surtout la Communauté urbaine de Dunkerque, territoire d’accueil du projet.

Ce programme, soutenu par l’ADEME, sera travaillé, pour son volet habitat, en concertation avec les collectivités et les habitants d’un nouveau quartier de la communauté urbaine de Dunkerque, composé de 200 logements (près de 1 000 usagers), efficaces énergétiquement, situé dans la zone d’aménagement concerté (ZAC) de Cappelle-la-Grande. Celui-ci sera alimenté par un mélange d’hydrogène et de gaz naturel (avec une part de 6 % d’hydrogène, qui montera ensuite à 20 %) pour satisfaire tous les besoins de chaleur. Les excédents d’énergies renouvelables serviront donc à produire l’hydrogène qui sera stocké puis distribué selon les besoins.

Pour le volet transport, il concerne le développement d’une solution de commercialisation du carburant Hythane, pour alimenter une cinquantaine de bus (fonctionnant actuellement au GNV – Gaz Naturel pour Véhicules) de la flotte du réseau de transport en commun de l’agglomération de Dunkerque.

« Le développement de la filière hydrogène apporte une réponse aux enjeux énergétiques et environnementaux : en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; en valorisant les savoir-faire industriels de la région mais aussi ses ressources naturelles ; en apportant un soutien au développement économique local et en anticipant le déploiement des véhicules fonctionnant à l’hydrogène » , précise GDF Suez.

Sources : GDF Suez, Communiqué de Presse

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.