Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

GrDF utilise des drones pour encourager aux travaux déconomie d’énergie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Depuis le début 2013, GrDF utilise des drones pour thermographier les maisons afin de sensibiliser les particuliers aux déperditions de chaleur, de permettre de repérer, en accord avec les collectivités territoriales, la précarité énergétique, et accessoirement de gagner des parts de marché sur l’électricité, en proposant des systèmes économes de chauffage au gaz, quand les propriétaires peuvent être raccordés. De telles opérations se renouvellent un peu partout en France.

Thermographie de maisonCes engins volants sans pilote, dirigés à partir de la terre, rendent décidément des tas de services. Ces opérations de thermographie existaient déjà, à partir de petits avions, mais elles se révèlent considérablement moins coûteuses avec un drone. D’autres grands groupes ont d’ailleurs ouvert la voie : ainsi la SNCF qui s’en sert pour des opérations de surveillance du réseau, Total, GRTgaz ou encore ErDF, etc.

Ces drones sont généralement équipés de deux caméras : l’une classique permettant de photographier les maisons et leurs façades, l’autre thermique, qui permet de rendre compte de différences de température d’à peine 0,4° C. Les photos des  toits et des façades permettent de développer une analyse thermographique et de mettre en évidence de manière très précise et très claire les endroits où se situent des déperditions de chaleur : « Le drone vole de manière oblique, c’est-à-dire qu’il peut rendre compte de l’isolation de la toiture, ainsi que celle des murs des habitations. C’est le procédé le plus efficace aujourd’hui pour effectuer des diagnostics énergétiques, » explique Didier Cousin, Directeur territorial Nord de GrDF.



Mais ce sont bien les informations collectées, puis restituées, qui intéressent directement. Chaque habitant concerné par l’opération reçoit gratuitement une photographie thermique de sa maison. Il s’agit ensuite d’inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique, et de gagner du terrain face aux acteurs de l’énergie électrique. Ces photographies peuvent se révéler aussi des outils très utiles pour lutter contre la précarité énergétique et faire connaître les dispositifs d’aide à la rénovation thermique qui existent, notamment le programme « Habiter Mieux ». GrDF peut aussi, avec ce repérage, encourager les clients dans leurs projets de travaux d’économies d’énergie, voire les conseiller vers de nouvelles solutions énergétiques. Ainsi, poursuit M. Cousin, « si c’est nécessaire, nous leur proposerons de changer leur système de chauffage en le remplaçant par une technique au gaz naturel permettant de réaliser 40 % d’économie d’énergie. Nous avons également constaté qu’il y a certaines maisons ici qui peuvent bénéficier du gaz naturel mais qui ne sont pas branchées, nous leur proposerons le raccordement. »

Les opérations de thermographie par drones se renouvellent régulièrement. Elles ont déjà touché des régions comme l’Alsace, la Bretagne, l’Ile de France, des départements comme le Nord, le Lot et Garonne, la Haute Garonne, l’Aveyron, voire simplement des villes comme Auch, etc.

Sources : L’Usine Nouvelle, La Dépêche, La Voix du Nord, Studiofly

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.