Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

GRTgaz adapte son offre au nouveau contexte de livraison

Port methanier FosGRTgaz, principal gestionnaire de réseau de transport de gaz naturel en France, vient de publier une analyse de l’évolution du marché du gaz mondial, faisant apparaître une baisse des livraisons en France.

En Asie, les prix du gaz naturel (GNL) sont actuellement significativement plus élevés que ceux de l’Europe. Selon GRTgaz, la demande y a fortement augmenté pendant le second semestre 2011, notamment pour pallier à l’arrêt des réacteurs nucléaires japonais après le tsunami de Fukushima. « Il est envisageable que le GNL ait été détourné vers le marché asiatique. »

Parallèlement on enregistrait en France une réduction significative des livraisons, qui s’est maintenue sur les premiers mois de 2012, ainsi que des flux prédominants dans le réseau de transport du nord vers le sud. Ainsi au PITTM (Point d’Interconnexion Transport Terminaux Méthaniers) Montoir, les flux entrants ont diminué de près de 60 % pendant les premiers mois de l’année 2012 par rapport à 2011. Au PITTM Fos, la diminution est de 20 %. Les livraisons de GNL ont atteint des niveaux particulièrement bas en avril et en mai.

Par contre les livraisons du nord vers le sud se sont accrues de 30 % pendant la même période. « La décision des expéditeurs de maximiser ou de réduire les flux d’entrée à des points spécifiques du réseau illustre la variabilité d’utilisation du réseau de GRTgaz » souligne le gestionnaire de réseau de transport.

Compte tenu de ces éléments, GRTgaz a décidé d’améliorer son offre commerciale en privilégiant la liaison nord sud :

Compte-tenu de prévisions d’un niveau d’importation de GNL faible en France et de la spécificité de la zone de marché Sud, GRTgaz s’attend à un taux d’utilisation élevé de liaison Nord vers Sud.

Par conséquent, GRTgaz a décidé de remanier immédiatement le programme de simulation des maintenances de l’été 2012 afin de réduire autant que possible l’impact des travaux affectant la capacité de la liaison Nord vers Sud et les capacités d’injection dans le PITS Nord Atlantique. GRTgaz fera ses meilleurs efforts pour optimiser ce programme de maintenance et fournir une meilleure visibilité aux expéditeurs.

Source : GRTgaz

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.