Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

GRTgaz : niveau de vigilance orange pour l’approvisionnement en gaz du Sud-Est de la France

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’info vigilance de GRTgaz (principal gestionnaire de réseau de transport du gaz naturel en France) annonce, à partir du 3 décembre et pour les jours suivants, un niveau de vigilance orange sur son réseau, en raison d’une situation de tension identifiée conduisant à un risque de congestion dans le Sud-est de la France. Il recommande donc aux expéditeurs de privilégier l’augmentation des émissions aux terminaux méthaniers de Fos-sur-Mer.
info vigilance GRT gaz

Cette situation de congestion physique à l’intérieur de la zone Sud dure déjà depuis le 20 novembre et résulte « de la conjugaison d’un trop faible flux de GNL à Fos au regard du niveau de consommation et d’un flux important vers TIGF et l’Espagne. » Ce cas de figure (envisagé dans le scénario 4 du calendrier hivernal du gestionnaire, le Winter Outlook) a donc conduit GRTgaz à publier une information affichant un niveau de vigilance orange et « à mettre en place les leviers physiques et contractuels prévus pour faire face à cette situation, notamment assistance de TIGF et incitation des expéditeurs à soutirer des stockages du Sud-est. »

GRTgaz doit en effet limiter de plus le niveau de capacité interruptible disponible pour les expéditeurs en raison de la saturation constatée des ouvrages de transport Nord-Sud : pour assurer l’alimentation du Sud-est, le complément doit donc être fourni depuis les stockages salins. Mais, dans le cadre d’une bonne gestion, ceux-ci ne devraient pas être trop sollicités en début d’hiver : « GRTgaz préconise donc d’augmenter rapidement l’émission de GNL sur les terminaux de Fos. »

GRTgaz rappelle enfin qu’une situation analogue peut tout à fait se produire en zone Nord : « un déséquilibre des flux entre l’est et l’ouest de la Zone Nord en raison d’entrées importantes depuis les points de Dunkerque, Taisnières et Obergailbach combinées à de faibles entrées à Montoir et à un faible soutirage de Sediane Littoral, pourrait en effet induire une saturation de certains ouvrages, voire une congestion telle qu’identifiée dans le Winter Outlook (scénario n°3). C’est pourquoi GRTgaz renouvelle sa préconisation d’augmenter, pour la suite de l’hiver, les quantités de GNL destinées au terminal de Montoir. »

Source : GRTgaz

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.