Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Haro sur les pailles en plastique !

Alors que Pernod-Ricard, le géant des vins et spiritueux, décide de bannir les pailles en plastique non biodégradables de l’ensemble de ses manifestations, l’association Bas les Pailles, dont la pétition pour leur interdiction a recueilli plus de 42 000 signatures, organise le 3 février la journée internationale sans paille.

Haro sur les pailles en plastique

Un fléau pour l’environnement

Dans la restauration rapide uniquement, chaque jour, 8,8 millions de pailles en plastique sont utilisées quelques minutes avant d’atterrir dans les poubelles – dans le meilleur des cas. Pour marquer le début d’année avec des « résolutions concrètes » en faveur de l’environnement, Pernod-Ricard « a décidé de bannir les pailles et bâtons mélangeurs en plastique non biodégradable de l’ensemble de ses activités » nous annonce un communiqué de la marque, et compte s’assurer que cette mesure sera suivie par toutes ses filiales dans le monde.

Les pailles ont connu au cours de ces dernières années un regain d’intérêt pour les cocktails et leur usage a encore été accéléré par un souci de décoration des verres. Or, note l’entreprise, la durée de vie moyenne d’une paille est de 20 minutes, alors qu’il leur faut plus de 200 ans « pour se décomposer en petites particules et, bien souvent, elle ne se dégradera jamais complètement. »

Une journée sans paille

Journée Bas les PaillesPour l’association Bas les Pailles, ces petits tubes font partie des déchets les plus ramassés sur les côtes françaises. En fait, c’est devenu pour nous une habitude plus qu’une nécessité : on peut facilement s’en passer pour siroter un cocktail ou un jus de fruit. Mais ils ne disparaissent pas par enchantement dans la nature, contrairement à leurs (pas si) lointains ancêtres qui étaient, eux, en paille. Difficilement recyclables du fait de leur petite taille, ils finissent au mieux incinérés (« polluant notre air » précise l’association) et au pire dans le caniveau, ce qui les entraîne vers les rivières et les océans. Ils rejoignent ainsi les 8 millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans les océans.

C’est pour mieux transmettre ce message que Bas les Pailles organise une journée internationale sans paille, qui se déroulera le 3 février prochain. Il s’agit de sensibiliser en une journée le plus grand nombre de personnes à la pollution plastique. Cela peut prendre la forme d’un démarchage dans les cafés et restaurants par exemple. Si cette campagne vise à éduquer le public, ce que souhaite l’association, c’est leur interdiction en France, à l’instar de la ville de Seattle (Etats-Unis) qui les bannit à partir de cette année.

Sources : Pernod-Ricard, Bas les Pailles

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.