Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Hiriko, la voiture électrique pliable

Alors que la voiture électrique tente de conquérir les villes, voilà qu’un nouveau concept fait son apparition : une voiture électrique pliable. Décidément, et exclusivement destinée à l’espace urbain, Hiriko – c’est son nom – peut réduire sa longueur afin de se glisser dans n’importe quelle place disponible. Et son nom, malgré des consonances japonaises, ne provient pas du Pays du soleil levant, mais de la langue basque et signifie « urbain » justement. En effet, elle a été créée par un consortium du Pays Basque Espagnol.

Hiriko, la voiture électrique pliable

Développée à partir du projet « City Car » lancé par le MIT Media Lab de Boston (Etats-Unis), ce petit véhicule bien européen est avant tout fait pour la mobilité urbaine et l’auto-partage. Il peut effectuer une rotation à 360°, grâce à quatre moteurs électriques intégrés directement dans ses roues directrices. Plusieurs batteries lithium-ion, installées dans le plancher, lui autorisent une autonomie de 120 km, avec une vitesse maximum de 90 km/h, mais son équipement électronique lui permettra de « dialoguer » avec les villes pour adapter sa vitesse à la réglementation en vigueur. Se batteries se rechargent très rapidement, en 12 minutes selon le constructeur.

Dans sa version « longue », Hiriko mesure 2,50 mètres, mais une fois repliée, elle utilise plus qu’un espace de 1,50 mètre, lui permettant de se garer dans un « trou de souris » : en effet, la partie avant vient alors chevaucher l’arrière. Son pare-brise coulissant vers le haut permet aux passagers de sortir, en version longue, comme en version courte.

Cette biplace, présentée à la Commission Européenne par son créateur, le consortium (baptisé Hiriko) de 7 entreprises du Pays Basque qui en produisent chacune un module part à la conquête des villes d’Europe et du monde, et propose de créer sur place des usines d’assemblage. Malmö en Suède, Berlin, Barcelone, Vitoria-Gasteiz, deuxième ville du Pays Basque espagnol, San Francisco, Hong Kong, Quito et les îles Galápagos se sont déjà montrés intéressés, et des pourparlers sont en cours dans d’autres villes comme Paris, Londres, Amsterdam, Genève, Boston, Dubaï, Abu Dhabi et depuis peu Bruxelles.

A Malmö en particulier, une usine d’assemblage doit être installée, créant ainsi une trentaine d’emplois en comptant l’entretien et la vente. En effet, la voiture n’est pas réservée aux systèmes d’autopartage : les particuliers pourront en faire l’acquisition pour la modique somme de 12 500 €,  avec une batterie louée. Si tout va bien, cette petite voiture pourrait débarquer dans nos villes courant 2013.

Source : AFP, Le Nouvel Observateur, Le Journal du Geek

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Hiriko, la voiture électrique pliable”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.