Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Infrastructures : 38 % des Français en sont satisfaits

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Infrastuctures er réseauxUne grande enquête de l’IPSOS sur les infrastructures de transport, des réseaux d’énergie et de télécommunication, d’une trentaine de pays montrent des citoyens plutôt insatisfaits de leur état. Pour les Français, seuls 38 % le jugent satisfaisant, et encore sont-ils au-dessus de la moyenne générale. Mais ils se montrent particulièrement inquiets de l’état des équipements routiers et ferroviaires.

Les aéroports et les réseaux d’eau bien notés

Il s’agit de la troisième édition de l’étude mondiale menée par l‘Ipsos Global Infrastructure Index. Cependant, si beaucoup de Français se montrent réticents sur l’état de leurs infrastructures, le pays n’en reste pas moins mieux noté que la moyenne des pays européens (26 % seulement de globalement satisfaits) et que celle des pays du G8 (33 %).

Dans le détail, les aéroports de France, ainsi que le réseau d’approvisionnement en eau et les assainissements donnent satisfaction à 66 % pour l’un comme pour l’autre. Les autoroutes et les grands axes routiers rencontrent aussi 63 % de satisfaits, mais ce chiffre a reculé de 11 points en deux ans.

Pour d’autres infrastructures, ce n’est pas le cas

Parallèlement les chiffres de mécontents des infrastructures augmentent : il passe de 17 % à 22 % en deux ans. C’est d’ailleurs aussi le cas en Europe (de 31 à 37 %) et à l’échelle planétaire (de 31 à 34 %). Nos compatriotes se montrent principalement mécontents des voies ferrées et des gares (à 48 %, soit 14 points de plus en deux ans). Les systèmes de protection contre les inondations ne les convainquent pas non plus : 53 % les jugent médiocres.

Pour l’énergie en revanche, les Français trouvent les infrastructures de bonne qualité à 51 %. Ce qui n’est pas le cas partout : la moyenne mondiale s’établit à 43 %. Ce chiffre descend cependant un peu lorsque l’on parle du nucléaire, mais il se fixe encore à 49 %. En ce qui concerne les réseaux de télécommunications, c’est vraiment moitié moitié : un sur deux se déclare satisfait.

Quels investissements pour l’État ?

Selon Yves Bardon, directeur du programme Flair au « Ipsos knowledge center », les résultats sont à la fois « un signal d’alarme que doivent entendre les élus et aussi un indicateur des actions prioritaires à mener ». Mais, vers quoi doivent se tourner en priorité les investissements de l’État ? Vers le réseau routier, pour 44 % d’entre nous, avant le réseau ferroviaire (40 %). 62 % estiment « qu’investir dans les infrastructures est vital pour la croissance économique, mais selon moyenne mondiale, c’est plutôt le cas de 73 % des personnes interrogées.

« Si la satisfaction reste bonne, l’étude met en lumière la perception globale d’une dégradation des infrastructures, à l’instar du réseau routier, dont la satisfaction est en baisse de 11 points en deux ans. Les Français sont ainsi particulièrement attentifs et sensibles aux dégradations qui touchent leur vie quotidienne – réseau routier, réseau ferré… », commente Yves Bardon.

Sources : Batiactu, Les Echos

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.