Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

J’ai testé QWatt, l’application Androïd qui fait parler le compteur électrique.

Sous la marque Quartum, nos équipes viennent de terminer la première application Androïd, baptisée QWatt (qui sert à évaluer la puissance d’un compteur).
On pourrait la classer dans la catégorie smart-grid. Car, sans aucun investissement, elle va transformer, grâce à votre smartphone, votre compteur électrique en un outil de mesure permettant d’évaluer la puissance électrique, c’est à dire en un wattmètre.
Comme vous le devinez avec le logo de l’application, ci-contre, le principe est proche du chronomètre : vous allez « toper » à chaque clignotement de la diode du compteur électronique ou à chaque passage de la marque noire sur le compteur électromécanique. Mais voyons cela plus en détail.

Avec QWatt, vous allez estimer votre consommation d’électricité instantanée (c’est à dire la puissance électrique) à l’aide de votre compteur.

  • Vous allez d’abord sélectionner le type de compteur (électronique ou électromécanique) ;
  • Puis vous indiquerez le poids d’impulsion correspondant à chaque clignotement ou passage de la marque noire ;
  • Vous pourrez alors faire une série de mesure pour évaluer la consommation instantanée de votre logement ;
  • Et enfin vous aurez accès au dernier historique de vos mesures.

test de Qwatt à mon domicileÉvaluation de la puissance de mon four

J’ai testé l’application avec mon compteur électronique et une tablette Archos-Home (vous savez celle que nous vous proposerons d’ici quelques semaines dans le cadre du projet TBH-Alliance). Il est préférable de le faire avec son smartphone Androïd, mais je n’en avais pas.

Mon objectif était d’évaluer la puissance de mon four en mode chaleur tournante.
J’ai donc fait une première série de mesure avant de la mettre en route. Le clignotement de la diode est assez lent, j’ai le temps de « toper » sans stress, je fais trois mesures avec le « compte-tour », Qwatt me donne la moyenne : 761 W.
Puis j’ai mis en route le four et suis revenu près du compteur EDF. Cette seconde mesure a été un peu plus difficile, car le poids d’impulsion du compteur électronique étant de 1 Wh par impulsion, à partir de 3600 W, il ne se passe qu’une seconde entre chaque flash. C’est rapide et il faut rester concentré. J’enchaîne une dizaine de mesures et QWatt me donne la moyenne : 3844 W.

J’en déduis, par simple différence, et en arrondissant, que mon four à une puissance de 3000 W. Sa consommation est donc, pour une cuisson d’une heure, de 3 kWh, soit environ 0,43 €.

Je vous encourage à faire de même : téléchargez QWatt sur GooglePlay !
Telecharger QWatt qui est disponible sur GooglePlay

Un conseil pour la prochaine version : agrandir le bouton compte-tour et celui de marche arrêt du chronomètre pour ne pas rater le top.

Et un seul regret : à quand la version pour iPhone ?
Source : Quartum

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

8 réponses sur “J’ai testé QWatt, l’application Androïd qui fait parler le compteur électrique.”

  1. Bravo pour cette application !
    Une suggestion : quand les puissances sont élevées et que la diode clignote trop vite, pourquoi ne pas en prendre qu’une sur 2, 5 ou 10 ?
    Vous pourriez ajouter ce paramètre dans la page de réglage du poids d’impulsion.
    Bien à vous.
    Parnasse

  2. Tout cela peut se faire sans ce genre de gadget.

    Pas compliqué de compter les impulsions puis de faire une multiplication. Sans oublier de bien vérifier le temps qui s’écoule entre dix ou vingt impulsions.

    Si vous ne savez pas faire une multiplication, une simple calculatrice à cinq euros fera l’affaire.

    Mais de toute façon, le calcul sera sans doute faux. Si le compresseur de votre réfrigérateur vient aussi de démarrer ou de s’arrêter par exemple ou,pire, si vous avez un radiateur électrique qui fait de même.

  3. le commentaire précédent est très critique mais peu réfléchi. Merci à Adèle d’exposer de façon simple et compréhensible la méthode qu’elle propose avec une simple calculatrice, ses deux mains et son cerveau.
    Les lecteurs pourront comparez avec Qwatt que j’ai testé et apprécié, et qui donne aux consommateur moyen une réponse de façon instantanée.
    Par ailleurs, que ce soit le compresseur de votre réfrigérateur qui démarre ou un radiateur électrique, peu importe! le gadget vous donnera la puissance appelée au moment ou vous la mesurerez et la précision du calcul ne dépendra que de vos réflexes.

  4. Peut être utile uniquement avec un compteur à disque.

    En effet, sur les compteurs électroniques ( grosse majorité ), il suffit d’appuyer 5 fois sur le bouton bleu en haut ( jusqu’à temps de voir le « A » s’afficher en petit, puis 1 fois sur le bouton en bas.

    Et vous avez la même information.

    Attention, les compteurs des domiciles affichent la consommation globale du bâtiment, et pas uniquement du four ( il suffit que le frigo démarre pour fausser la lecture ).

    1. Vous avez raison Seb, mais personne ne le sait vraiment (EDF ne laisse pas de manuel d’utilisation du compteur bleu électronique), bon nombre ont peur de toucher au compteur et enfin l’ergonomie avec les deux boutons bleus est très mal faite.
      Bref, même pour un compteur électronique, nous pensons que cela à son utilité.

  5. Adèle, vous avez parfaitement raison, c’est un gadget, un outil pour simplifier le calcul, qui n’est qu’une simple division que vous pouvez faire en mesurant le temps avec un chronomètre et une calculatrice.

    En revanche, je ne vois pas pourquoi le calcul serait faux. Quelle que soit la situation, le résultat donne la puissance moyenne sur la période de temps. Bien évidemment, cela peut être trompeur si l’on cherche à mesurer la consommation d’un appareil et qu’un autre appareil démarre en cours de mesure, mais en prenant plusieurs mesures successives, on tend à trouver une valeur correcte.

    Notre application n’égalera pas un outil de mesure adapté, branché sur l’appareil que vous souhaitez mesurer. Mais c’est un moyen simple et gratuit de faire une estimation.

    Si vous avez d’autres remarques ou idées d’améliorations, n’hésitez pas à envoyer un petit mail à developpers[at]quartum.eu (un grand merci d’ailleurs à Parnasse, c’est une excellente idée).

    Si vous avez apprécié l’application, vous pouvez nous le montrer en lui donnant une (bonne !) note sur le Play Store.

  6. Tout ce qui va dans le sens de prendre conscience de la consommation électrique chez nos chers concitoyens qui ont mis de coté ou on un mauvais souvenir des mathématiques et de la règle de 3(Selon mon évaluation 1 sur 2) est bon à prendre.
    En plus sur un mode ludique. Bravo pour cette application au moins instructive et bénéfique pour nos comportements!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.