Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Japon : des économies d’énergie obligatoires

Conséquence logique du séisme du mois de mars et de la catastrophe de Fukushima : les Japonais doivent apprendre, et vite, à limiter leur consommation d’énergie,Lumieres au Japon, economies energie et d’électricité en particulier. Avec 10 réacteurs nucléaires arrêtés sur les 46 que compte le pays, la production a baissé et les Tokyoites, comme les habitants des autres grandes villes, doivent composer avec les besoins importants des régions sinistrés. Le gouvernement a donc émis un certain nombre de recommandations pour réduire de 15 à 20 % la consommation des particuliers et de 20 à 25 % celle des entreprises.

Finies les villes brillant de mille feux toute la nuit, éclairage des monuments, panneaux publicitaires lumineux géants, ou tout simplement les rues bien éclairées et les bureaux et entreprises dont les lumières restaient allumées toute la nuit. Les Japonais doivent s’habituer aux restrictions énergétiques qui passent notamment par des villes plus sombres la nuit.

Partout les mesures sont sensibles : les grands panneaux publicitaires s’éteignent à minuit, dans les trains et les gares, une ampoule sur 3 ou 4 a été retirée, des escaliers roulants se sont arrêtés, encourageant les Japonais à faire de l’exercice, les enseignes des restaurants sont éteintes le soir, même si l’établissement reste ouvert, et les rayons des supermarchés sont moins éclairés. Et les entreprises ne sont pas en reste, comme en atteste Yoshi Yuki, ingénieur dans une entreprise qui fabrique des pompes à eau :

Nos usines n’ont pas été touchées, mais on ne peut plus tester nos appareils comme avant. On doit faire ça le week-end. Mais comme nos clients exigent que les contrôles soient passés en semaine, on les effectue aussi après minuit, lorsque l’utilisation générale d’électricité baisse.

Mais, ô horreur pour les Japonais, c’est plutôt l’idée d’un été sans climatisation qui les inquiète, car l’air conditionné règne partout ou presque dans un pays où chaleur et humidité se conjuguent lors des journées, voire même des nuits, étouffantes des mois de la période estivale. Et, même, l’année dernière où la canicule avait provoqué la mort de 500 personnes, le gouvernement recommandait d’utiliser la climatisation –  malgré les messages de Tepco appelant à réduire l’utilisation de l’énergie – et de boire beaucoup d’eau. Cette année les Japonais espèrent surtout que l’été sera plutôt doux. Car les bureaux se voient recommander de régler l’air conditionné à 30° en cas de canicule, alors que les femmes sont généralement obligées de porter des collants sur leur lieu de travail été comme hiver.

D’autre part, les Japonais utilisent beaucoup d’appareils électroménagers, dont un qui ne nous semble pas indispensable ici, mais dont tous les foyers du Pays du Soleil Levant se servent quotidiennement : le cuiseur de riz. Beaucoup commencent à le remplacer par une casserole sur le gaz, ce qui finalement n’est pas encore trop dur. Mais, alors que les foyers s’habituent tant bien que mal,  une autre menace plane déjà sur les entreprises : le maire de Tokyo suggère d’éteindre aussi les distributeurs électriques de boisson… Mais pour l’instant le ministère chargé de la promotion des économies d’énergie récemment créé, pour gérer les suites du séisme, n’en a pas encore fait une obligation.

Sources : Le Matin, Libération, 20 minutes (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.