Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Je n’ai pas peur, je suis pleine d’espoir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Outre sa mission d’éducation locale, Claire assiste depuis des années aux conférences internationales sur l’environnement. Elle n’ira pas à la prochaine, découragée par les négociations interminables qui n’aboutissent à rien. Elle ne se laisse pas abattre pour autant. Cette femme est une force de la nature animée d’ambitions quichottesques. Bien qu’elle semble toujours au bord de l’épuisement, affaissée sous la charge de sa mission, l’éclat de son regard ne faiblit jamais. « Si la mer monte encore, les miens vont souffrir. Aussi longtemps que je vivrai, je me battrai pour inverser les émissions de gaz à effet de serre. Nous sommes ici sur la ligne de front. Un jour, le changement climatique affectera le monde entier. »

Si elle se sent plus utilise dans l’action, Claire n’a pas abandonné la foi en quittant les ordres. « Dieu nous a donné la liberté de prendre soin du monde et je crois que les gens peuvent s’entraider. Je n’ai pas peur. Je suis pleine d’espoir. »

Ce pays risque de disparaître, Claire vient d’avoir un bébé.

Julien Blanc-Gras

Paradis
(avant liquidation)
Pages 33 et 34
Au diable Vauvert
Paradis (avant liquidation)

Comme chaque mois d’août, en collaboration avec citation-livre.com, nous publions des extraits des meilleurs livres relatifs aux sujets que nous traitons dans notre blog.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Je n’ai pas peur, je suis pleine d’espoir.”

  1. Arrêtez vos salades.

    Les pontes du GIEC commencent à douter de leur propre discours alarmiste.

    http://objectifterre.over-blog.org/article-quand-les-climatologues-du-giec-commencent-a-s-exprimer-librement-119468115.html

    La température globale du monde n’a pas augmenté depuis 15 ans.

    Si l’on ne prenait pas le sable à proximité des rivages, de un à dix kilomètres, pour faire du béton, l’érosion serait insignifiante.

    Mais il a toujours existé une érosion naturelle des rivages à un endroit pour une accumulation à un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.