Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La chaleur influe sur la consommation électrique

SOLEIL et caniculeRTE (Réseau de Transport d’Electricité) a publié fin mai son analyse prévisionnelle de l’équilibre de l’offre et de la demande d’électricité pour l’été, sans prévoir aucun risque d’approvisionnement, même en cas de canicule (+7° par rapport aux normales). La situation se vérifie pendant les fortes chaleurs de la fin du mois de juillet, mais Nathalie Lemaître, directrice adjointe du dispatching national de RTE à Saint-Denis, interrogée par Au-delà des lignes, le blog de RTE, rappelle  que la chaleur a cependant des effets sur la consommation d’électricité.

En effet, la chaleur provoque un usage intensif de la climatisation : plus les températures augmentent, plus on allume la climatisation et plus on consomme. Or les consommateurs utilisent la climatisation dès que les températures dépassent 18° environ : un seuil donc particulièrement bas. La consommation s’accroît de 500 MW quand la température augmente de 1° : ce qui, pour un écart de 4° amène à une consommation supplémentaire de 2 000 MW, soit près de 1,5 fois la consommation de Paris en été. Afin d’anticiper les impacts de la canicule – et notamment la pointe de 13 heures en été – sur la consommation électrique, RTE travaille donc en étroite collaboration avec Météo France.

Cependant les records de consommation électrique ne sont battus qu’en hiver, en raison du fort usage du chauffage électrique. Ainsi, les niveaux de consommation actuelle sont deux fois moins élevées que ceux des pointes de l’hiver (102 000 MW, record de février 2012, contre environ 57 000 MW fin juillet). De plus l’été, l’activité économique ralentit en période de vacances scolaires.

« La France possède largement assez de production pour répondre à ces niveaux de consommation ; sur une journée comme lundi [22 juillet, avec des températures de 3° au-dessus des normales, ndlr] nous avons exporté toute la journée, de 3000 MW à 10 000 MW » précise Nathalie Lemaître qui souligne que les prévisions de RTE pour l’été se vérifient bien pendant ces pics de chaleur.

Source : RTE, Au-delà des lignes

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.