Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La crise n’a pas ralenti l’augmentation des émissions de CO2

Rejet CO2Selon l’administration américaine d’information sur l’énergie (EIA : Energy Information Administration), les émissions de CO2 ont continué à augmenter entre 2006, dernière année avant la crise économique et 2009. Elles ont pourtant enregistré aux Etats-Unis un recul de 8,18 % et en Europe de 8,6 % pendant cette période. Mais la Chine et l’Inde battent des records et font pencher la balance mondiale du mauvais côté.

En trois ans en Chine, les émissions ont bondi de 32,5 %, soit 1 893 millions de tonnes de plus  et culminent à 7 710 millions de tonnes. Rien qu’entre 2008 et 2009, l’augmentation des rejets se situe à plus de 13 %. La Chine est désormais le pays le plus émetteur de CO2 de la planète et risque de conserver cette place encore longtemps, étant donné son taux de croissance économique. Certes elle amorce un changement en développant les énergies renouvelables, mais les énergies fossiles y règnent encore en maître. Les experts ont calculé que la hausse des émissions de CO2 s’y élève à 170,6 % depuis dix ans. L’Empire du Milieu a produit en 2009 l’équivalent de  4,7 fois les émissions totales de la France et 2,4 fois celles de l’Allemagne.

Maintenant la troisième puissance émettrice de CO2, l’Inde a elle aussi connu une forte croissance de ses rejets de gaz à effet de serre pendant cette période : +24,9 %. Elle reste certes encore derrière les Etats-Unis, mais a détrôné la Russie. Avec une augmentation des émissions à 8,9 % entre 2008 et 2009, elle produit 420 millions de tonnes de plus que le continent africain dans sa totalité. Continent noir qui a cependant augmenté ses émissions de 3,1 % entre 2008 et 2009 pendant que l’Amérique du Sud les laissait progresser de 3,6 %.

Tout cela fait que pour l’ensemble de la planète, les émissions de CO2 ont connu une hausse de 5,2 % (1 512 millions de tonnes) et se sont élevées à 30 451 millions de tonnes. Et  encore, ce ne sont là que les chiffres de CO2 provenant de la combustion des hydrocarbures, du gaz naturel et du charbon : ils ne prennent pas en compte ceux résultant de la déforestation, ni des autres gaz à effet de serre comme le méthane produit par le bétail.

Sources : Ushuaia, Zegreenweb, KernEnergie (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.