Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La facture moyenne du chauffage pour les Français en baisse de 6,7 %

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

En 2015, la facture moyenne du chauffage s’est montée à 1 590 €, selon les chiffres de l’étude de Quelle Energie, réalisée à partir de 205 000 bilans énergétiques. Un chiffre en baisse de 6,7 % par rapport à l’année précédente, et qui s’explique par la conjugaison de la douceur du climat et de la baisse du prix du fioul.
infographie cout du chauffage 2015
Au-delà de cette moyenne, il est intéressant de noter que, selon l’énergie qu’on utilise pour se chauffer, on n’est pas tous logés à la même enseigne. Ainsi l’électricité, l’énergie la plus utilisée pour le chauffage (35 % des Français s’en servent), est aussi la plus chère : avec une facture moyenne de 1 767 €, les usagers ont vu leurs frais grimper de 5,7 %. Même si le bois a sérieusement augmenté (+6,3 %, la plus forte hausse), il reste encore le combustible le plus avantageux, avec une facture moyenne de 835 €. Le prix du gaz (qu’utilisent près d’un tiers des Français) est en hausse de 3,4 % par rapport à l’année précédente, mais ses adeptes sont dans les normes avec 1 596 € de facture moyenne. Par contre, le prix du fioul s’est écroulé, entraînant avec lui une baisse de 19,44 %, soit une facture bien plus légère pour les consommateurs : elle reste cependant assez élevée, avec une moyenne de 1 651 €. L’étude remarque que les Français sont toujours un peu réticents à passer aux énergies renouvelables pour leur chauffage.

Par, ils sont de moins en moins à utiliser un chauffage d’appoint : seuls 10 % s’en servent, contre encore 13 % en 2013. S’ils en ont vraiment besoin, ils privilégient le bois à 66 % au chauffage électrique (29 %). Ce délaissement est dû à des chauffages principaux de plus en plus performants, rendant inutile le recours au chauffage d’appoint.

La température moyenne dans les logements est de 20°, alors que l’ADEME en préconise 19, rappelant qu’un degré de mois se traduit par une baisse pouvant aller jusqu’à 7 % de la facture d’énergie. Toutefois, pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la température de confort se situe entre 20° et 21°. Examinée de ce point de vue, la température des logements reste dans la norme. Enfin, question classe énergétique, la moyenne du parc immobilier français se situe en E (250 kWh/m²/an) : de ce côté, il y a donc encore beaucoup à faire. Les meilleures solutions résident dans la rénovation des logements et les travaux d’isolation.

Source : Quelle Energie

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

2 réponses sur “La facture moyenne du chauffage pour les Français en baisse de 6,7 %”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.