Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

« La filière éolienne française en danger » selon le SER

eolienneLe Syndicat des Energies Renouvelables (SER) vient de publier un communiqué alarmiste sur l’état de l’éolien français et en appelle aux pouvoirs publics en leur demandant de prendre les mesures d’urgence qui s’imposent pour permettre le redémarrage de cette filière.

S’appuyant sur les chiffres communiqués par ERDF et le constat des professionnels de la filière éolienne sur le terrain, le SER prend acte d’un net ralentissement du nombre des parcs éoliens raccordés au réseau : seuls 215 MW ont été mis en service au cours du premier semestre 2012, chiffre en recul d’environ un tiers par rapport à celui de la même période en 2011 (340 MW). Or l’année dernière a déjà été très décevante, avec au total 875 MW raccordés, alors que pour atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement, ce sont près de 1 400 MW qu’il faudrait raccorder chaque année.

Le SER identifie plusieurs causes de blocage :

  • Tout d’abord, la multiplication des démarches administratives nécessaires au dépôt des projets ralentit considérablement le nombre de ces derniers.
  • Par ailleurs, les recours contre les parcs et contre les ZDE (Zones de développement de l’éolien) se multiplient et retardent la mise en route des installations : en 2011, leur nombre atteignait 42 % contre 35 % en 2009.
  • Sur le terrain, les délais de raccordement augmentent du fait du manque de capacité d’accueil des réseaux électriques.
  • Enfin, il faut également citer les difficultés de financement, liées à la crise économique.

Il estime par ailleurs que « l’incertitude qui pèse, depuis plusieurs mois, sur l’avenir du tarif d’achat de l’électricité d’origine éolienne, va encore aggraver la situation » et qu’elle « compromet, d’ores et déjà, des milliers d’emplois » (la filière éolienne emploie 10 000 personnes en France, et 200 000 en Europe, selon l’European Wind Energy Association).

A la suite de ce constat alarmant, Jean-Louis Bal, président du SER, en appelle aux pouvoirs publics pour prendre les décisions qui s’imposent : alléger le cadre réglementaire, réduire les contraintes qui pèsent sur les infrastructures de réseau et à sécuriser le cadre économique.

Il est également important que des décisions soient prises pour empêcher les dérives liées aux possibilités de recours abusifs des tiers. Les professionnels recommandent l’adoption d’un dispositif tel que celui proposé par le sénateur COURTEAU, dans sa proposition de loi déposée le 5 juillet dernier.

Source : Syndicat des Energies Renouvelables

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.