Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La fin programmée des lampes éco-halogènes ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Alors que les lampes éco-halogènes ont massivement remplacé les lampes à incandescence en Europe, la règlementation européenne en a prévu le retrait du commerce pour 2016. A cette date en effet, les éclairages de classe énergétique C ne pourront plus être commercialisés. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes aux fabricants européens.

lampe eco halogeneSelon l’institut GfK, les lampes éco-halogènes représentent la moitié des achats d’ampoules de l’an dernier chez les particuliers. Les consommateurs les préfèrent aux lampes  fluo-compactes, car les éco-halogènes sont plus proches en design et en prix des anciennes lampes à incandescence, et aux LEDs, perçus comme trop chers. De plus, les lampes fluocompactes souffrent toujours d’une mauvaise réputation, due en partie au retard à l’allumage des premiers modèles et des métaux contenus qui en imposent le recyclage. Quant aux halogènes haute efficacité, proches en apparence des ampoules à filament, ils offrent une économie d’énergie de 30 % par rapport à l’incandescence (ce qui les place au mieux en catégorie C). Ils coûtent entre 2 et 5 euros pour une durée de vie estimée à trois ans. Ils font donc partie de ces lampes de catégorie C qui devraient disparaître des rayons en 2016, sauf si la réglementation est modifiée. Si ces lampes sont effectivement plus économes que la technologie inventée par Thomas Edison, elles le sont cependant moins que les fluocompactes (80 % d’économies d’énergie par rapport aux ampoules à filament et une durée de vie estimée à 15 ans) ou les LEDs (90 % d’économies d’énergie et une durée de vie évaluée à 25 ans).

Cette nouvelle règlementation pose cependant quelques problèmes aux acteurs traditionnels de l’éclairage : en effet, la fabrication de ces éco-halogènes s’est substituée dans les usines européennes à celle des ampoules à incandescence, et cela a déjà demandé de lourdes restructurations. Or les LEDs, technologie finale de substitution, risquent de venir massivement d’Asie. Que faire alors des usines européennes (dont 3 en France) où plus de 4 000 emplois directs sont menacés (et 7 000 au total en tenant compte des emplois indirects).

Les industriels ont demandé un report de quatre ans de cette mesure : « La date de 2016 est perçue comme bien trop proche, explique Jürgen Sturm, secrétaire général de Lighting Europe, le lobby du secteur. Il n’y aura pas de remplacement adéquate car les prix des LED seront encore trop élevés. » Demande relayée par certains Etats membres, mais le dossier a été repoussé en fin d’année par la Commission Européenne en raison des élections. Les industriels ont tenté de s’adapter en commercialisant des éco-halogènes de catégorie B, sans succès : « Les prototypes coûtaient très cher et il fallait mettre de l’électronique comme dans les LED. »  L’autre solution, qui consiste à convertir les usines à la fabrication des LEDs, reste actuellement marginale.

Source : Les Echos

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

0 réponse sur “La fin programmée des lampes éco-halogènes ?”

  1. Personnellement, j’ai l’habitude d’utiliser des lampes à LED vu que sa consommation électrique est plus faible, même le prix est un peu cher sur le marché !

  2. Personnellement, j’ai l’habitude d’utiliser des lampes à LED vu que sa consommation électrique est plus faible, même le prix est un peu cher sur le marché !

  3. C’est triste pour les emplois concernés mais les ampoules led sont à ce jour l’alternative la plus écologique et la plus économique pour remplacer les ampoules à incandescence. Les usines européennes devraient se convertir à la fabrication de LED de qualité pour se différencier de l’Asie où la qualité est difficile à trouver.

  4. C’est triste pour les emplois concernés mais les ampoules led sont à ce jour l’alternative la plus écologique et la plus économique pour remplacer les ampoules à incandescence. Les usines européennes devraient se convertir à la fabrication de LED de qualité pour se différencier de l’Asie où la qualité est difficile à trouver.

  5. Donc si on ne souhaite pas mettre des ampoules à LED trop chères ni des ampoules fluocompactes on est alors condamné à rester dans le noir ou à s’éclairer à la bougie.

  6. Donc si on ne souhaite pas mettre des ampoules à LED trop chères ni des ampoules fluocompactes on est alors condamné à rester dans le noir ou à s’éclairer à la bougie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.