Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La France en « déficit écologique » depuis le 5 mai

Le mois de mai est à peine entamé et la France est déjà entrée en « déficit écologique« . C’est à dire qu’elle a déjà atteint son Jour de dépassement écologique, selon les révélations de WWF France. Si  l’humanité entière vivait comme les Français, il lui faudrait 2,9 planètes Terre pour subvenir à ses besoins !

Empreinte écologiqueLe déficit écologique se creuse

Ce déficit se creuse d’année en année depuis 4 ans. Pourtant, après le « record négatif » de 2008, où le Jour de dépassement de la France se situait le 25 avril, une amélioration s’était fait sentir les années suivantes. « Depuis 2015, la date du Jour du dépassement de la France a recommencé à se dégrader : signe que la transition écologique n’est pas assez ambitieuse et qu’il est urgent de mettre en place une stratégie de désendettement écologique. Alors que deux tiers de l’empreinte écologique des Français sont dus à leur alimentation, leurs déplacements et la consommation d’énergie de leur logement, il est essentiel d’agir sur ces leviers et revoir nos modes de production et consommation » explique WWF France.

Le pays se situe très largement au-dessus de la moyenne, qui s’établit pourtant déjà à 1,7 Terre. Il lui a fallu à peine plus de 4 mois pour consommer sa part de l’ensemble des ressources naturelles peut renouveler en un an. Pour le reste de l’année, la France devra « emprunter » ces ressources naturelles aux autres pays et aux générations futures.

« Un signal fort »

Global Footprint Network calcule chaque année le Jour de dépassement de la Terre, en se fondant sur l’empreinte carbone, les ressources consommées par la pêche, l’élevage, l’agriculture, la consommation d’eau, etc. Parallèlement, l’ONG le décline par pays.

Toutefois c’est la première année que WWF France décide de communiquer sur le « Jour du dépassement français pour envoyer un signal fort à un moment politique clef où plusieurs lois et décisions sont attendues dans les domaines de l’alimentation, des mobilités, de l’énergie, de la biodiversité ou encore de la lutte contre la déforestation importée et pourraient permettre à la France de réduire son empreinte écologique. »

Une transition écologique pas assez ambitieuse

Déficit écologiqueSelon WWF, la transition écologique manque d’ambition et « il est urgent de mettre en place une stratégie de désendettement écologique. » Pourtant, rappelle l’ONG, les sondages montrent les Français prêts à agir pour le tri sélectif (93 %), les énergies renouvelables (88 %), la mobilité douce (82 %) par exemple.

En ce qui concerne l’alimentation, 70 % ont déjà adopté des habitudes de consommation plus durable. De plus, l’agriculture responsable gagne du terrain (+17 % des surfaces en agriculture biologique en 2016). Bio que les établissements de restauration collective proposent d’ailleurs de plus en plus (60 %).

« Face à ce constat, il est inacceptable de continuer à ignorer les limites de la planète, en opposant le développement économique à la protection de l’environnement, car l’épuisement des ressources naturelles menace notre stabilité économique et la survie de l’humanité elle-même » conclut WWF, qui demande au gouvernement d’agir.

Source : WWF France

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.