Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La Garantie de Performance Energétique Intrinsèque (GPEI) lancée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A l’occasion de l’assemblée du Plan Bâtiment Durable le 11 juillet, seize organismes du secteur de la construction ont signé une charte pour l’établissement d’une méthodologie pratique de la mise en place de la Garantie de Performance Energétique Intrinsèque (GPEI). Celle-ci doit garantir à terme le niveau de performance énergétique d’un bâtiment, et donc sa consommation maximale d’énergie, et s’appliquera dans un premier temps aux immeubles tertiaires neufs, avant d’être élargie à d’autres types de bâtiments par la conclusion d’avenants.

Des acteurs d’horizons variés ont participé au groupe de travail sur le bâtiment durable (maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, entreprises, contrôleurs, certificateurs…) qui a abouti  à l’élaboration d’un rapport remis fin mai. Ce rapport propose donc une charte établissant une méthodologie pratique de la mise en place de la GPEI. Par leur signature, les organismes signataires se sont engagés à :

  •  Partager une définition commune de la GPEI
  •  Partager les éléments de terminologie connexes
  •  Mettre en œuvre le guide méthodologique GPEI (si le signataire est partie prenante d’un contrat GPEI)
  •  Mettre en œuvre un outil de simulation énergétique dynamique (SED) présentant les caractéristiques fonctionnelles minimales requises
  •  Sensibiliser et/ou informer les intervenants dans le domaine
  •  Procéder à un suivi annuel de la mise en œuvre de la charte.

« Ce texte représente un premier pas vers la sécurisation des investissements en matière d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, indispensable à un mouvement de rénovation du bâti efficace. Les signataires ont tous exprimé leur volonté d’inscrire leurs actions dans cette dynamique, et d’encourager leurs partenaires à faire de même » précise le communiqué.

Ces différents organismes vont donc permettre de rendre la GPEI plus visible, et par cette charte, se donne un moyen de familiariser les différents acteurs de la rénovation énergétique avec cette garantie et ses méthodes d’application. En effet, celle-ci va permettre de « faciliter le respect de la réglementation (notamment de la RT 2012), l’application de la loi du dite Grenelle 2, et encourager les maîtres d’ouvrages à entreprendre des investissements d’efficacité énergétique. » Voici la liste des signataires :

signataires GPEI

  • BNP Paribas Immobilier (promoteur du tertiaire et du résidentiel) ;
  • Cardonnel Ingénierie (bureau d’études techniques) ;
  • Céquami (organisme certificateur) ;
  • Cerqual (organisme certificateur) ;
  • Certivea (filiale du CSTB qui accompagne les démarches de certification) ;
  • Cinov (fédération des professionnels de l’ingénierie et du conseil) ;
  • Coprec (fédération des organismes de prévention, d’inspection et de contrôle) ;
  • CSTB (établissement public) ;
  • Fedene (fédération des services énergie environnement) ;
  • Cofely Axima (génie climatique réfrigération) ;
  • Cofely Services (gestion et services intégrés) ;
  • Gras Savoye (courtier d’assurances) ;
  • Syntec Ingénierie (fédération des sociétés d’ingénierie) ;
  • Verspieren (courtier d’assurances) ;
  • Apogée (association de la maîtrise d’ouvrage) ;
  • Plan Bâtiment Durable (mission nationale de développement de bâtiments vertueux).

 Sources : Ministère du Développement Durable, Batiactu

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.