Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La Journée Gros Pulls s’étend et prend un nouveau tournant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

opération gros pullOriginaire de Belgique où elle a maintenant lieu depuis une douzaine d’années, dans les établissements scolaires mais aussi dans les collectivités, la Journée Gros Pulls a pris un tournant depuis l’année dernière et est devenue le point de départ d’actions plus durables, se prolongeant sur tout le mois de février, voire au-delà. Elle s’est de plus largement internationalisée, relayée par des organisations comme Eco-Ecoles en France ou WWF au Canada.

C’est dans la sillage du protocole de Kyoto (signé en 1997, mais entré en vigueur le 16 février 2005) qui avait pour objet de réduire les rejets de gaz à effet de serre, que le projet Milieuzorg Op School (MOS) du Département Environnement, Nature et Énergie de l’Autorité flamande a organisé pour la première fois cette action. Depuis 2005 en effet, la Journée Gros pulls rappelle les accords de cet important traité au travers d’un certain nombre d’actions simples : porter un pull et baisser le chauffage (la première action entreprise, d’où son nom), mais aussi utiliser plus souvent la bicyclette, consommer des aliments produits localement, réduire la consommation d’électricité en mode veille, etc. Elle rapidement dépassé le cadre des seuls établissements scolaires pour s’inscrire aussi dans celui du travail et gagner les collectivités.

Depuis 2016 et l’accord conclu lors du sommet climatique de Paris fin 2015, elle a pris un nouvel élan et placé la barre plus haut. Les actions qui ont démarré lors de la Journée Gros pulls 2016 ne se limitaient plus à une seule journée par an mais se prolongeaient pendant un mois et mettaient l’accent sur la coopération à l’intérieur du pays d’origine (la Belgique) et à l’étranger. Cette journée, toujours située aux alentours du 16 février (date-anniversaire de l’entrée en vigueur du protocole de Kyoto, cette année elle a eu lieu le 17 février) poursuit maintenant la construction d’un réseau international dans le but d’exercer un impact accru sur les émissions de gaz à effet de serre. Il ne s’agit donc plus seulement de baisser le chauffage sur un seul jour dans l’année, mais d’initier, à l’occasion de cette journée, des actions contre le réchauffement qui se prolongeront sur une semaine, un mois.

Cette journée Gros pulls donne d’ailleurs maintenant lieu à un concours international sur le site dédié Dikketruiendag.be, où le « professeur Eisstein » nous explique dans une vidéo amusante les enjeux du réchauffement climatique. Le site invite les écoles à soumettre leur opération et à présenter leur engagement : « une action qui ne se limitera donc pas à boire du lait chocolaté et tricoter des écharpes« . Cette action associe des partenaires étrangers, d’Europe ou d’ailleurs : « les participants internationaux recevront de jolis T-Shirts du dessinateur belge de bandes dessinées Wauter Mannaert évoquant le thème de cette campagne. »

En France, l’association Eco-Ecole s’est chargée de relayer cette campagne et demande aux établissements scolaires inscrits au programme d’organiser une action en faveur de la lutte contre le changement climatique durant le mois de février. Elle a décidé de désigner avant mars trois projets « coup de cœur », qui permettront de gagner une station météo, une glacière garnie (« sans les pingouins ! » précise le site, allusion à l’affiche de cette année), ou des kits tricotin, pour réaliser des créations hivernales aux couleurs d’Eco-Ecole. Ce sera ensuite au jury international de sélectionner les projets les plus originaux.

Au Canada, l’action est relayée par WWF, qui rappelle que depuis 2010, plus d’un million de Canadiens ont participé à cette action dans leur école, au travail ou encore à domicile. Appelée « Journée de la P’tite Laine » , elle n’a toutefois pas eu lieu à la même date : c’est le 2 février qui avait été retenu cette année.

Enfin Eco CO2 a inclus cette opération dans son programme Watty™ à l’école déployé en métropole depuis le début (2013) : elle s’étend désormais sur trois semaines dans les établissements scolaires participants et donne lieu à des mesures pour connaître les économies d’énergie réalisées.
La Journée Gros pulls avec Watty à l'école
Hors établissements scolaires, et indépendamment de notre action, la journée Gros pulls entre aussi dans certaines entreprises qui demandent à leurs employés de venir plus chaudement vêtus ce jour-là.

Sources : Dikketruiendag.be, Eco-Ecole, WWF Canada

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.