Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La maison connectée, sobre en énergie ?

iHomeLab de la Haute école de LucerneA l’ère de l’internet des objets, tout le monde rêve d’une maison connectée, pour régler son chauffage ou fermer les volets en notre absence, ou encore pour ouvrir la porte du garage quand on s’en approche et nous accueillir avec la lumière et une musique douce… Mais une maison connectée peut-elle être aussi sobre en énergie ? Pas si sûr, répond une étude de l’université iHomeLab de Lucerne (Suisse), en tout cas dans les conditions actuelles.

En effet, la mise en réseau d’objets connectés comme les lampes, les volets ou les appareils ménagers, demande de les laisser en veille, un état inutilement gourmand en énergie : la consommation mondiale des veilles s’élève actuellement à un peu moins de 10 térawattheures (TWh) par an et pourrait atteindre 46 TWh d’ici 2025, l’équivalent des trois quarts de la consommation annuelle d’électricité de la Suisse.

Environ 10 milliards d’objets connectés, contrôlables via un smartphone, sont actuellement en service dans le monde et, selon les estimations de l’étude suisse, ce chiffre devrait atteindre 50 milliards en 5 ans. Or, si le téléphone utilise une batterie, les équipements avec lequel il correspond, en grande majorité, restent branchés sur le secteur et sont laissés en veille, afin d’obéir aux sollicitations qu’on leur envoie. Et c’est sur les résultats d’une enquête sur la quantité d’énergie utilisée par les différents appareils en veille qu’iHomeLab s’appuie pour avancer ces chiffres.

L’étude s’est concentrée sur un certain nombre de produits ayant encore un grand potentiel de croissance : l’éclairage intelligent, les appareils électroménagers mais aussi sur les systèmes d’éclairage des routes, pour en arriver à ce chiffre de consommation actuelle d’un peu moins de 10 TWh. La solution serait, selon leur conclusion, d’utiliser des appareils dont le mode veille fonctionne sur pile ou sur batterie, cela permettrait de réduire de façon importante la consommation d’énergie.

Sources : Swissinfo, Hochschule de Lucerne

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “La maison connectée, sobre en énergie ?”

  1. A mon avis, la consommation énergétique ne doit pas être un blocage pour opter pour une maison connectée. Avec les avantages qu’on peut avoir avec une telle technologie, cela n’a pas beaucoup d’importance. En plus, il existe plusieurs moyens qui nous permettent de gérer les dépenses énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *