Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La Poste adopte les quads électriques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les quelques 100 000 facteurs de France parcourent environ 760 millions de km par an, à pied, à vélo, en scooter ou en voiture, et depuis plusieurs mois en quad électrique : le Quadéo. Spécialement conçus pour leur usage, les 100 premiers quads, fabriqués par Matra et les Automobiles Ligier,  sont testés en situation par les facteurs depuis environ 6 mois.

Quadeo, le quad électrique de La Poste
source : lexpress.fr

Le plan de réduction d’émissions de CO2 de la Poste

Ils s’inscrivent dans le cadre d’un plan national du Groupe La Poste, Transports propres du courrier, qui a pour objectif de réduire d’ici 2012 de 15 % les émissions de CO2 liées aux transports. Le groupe fait depuis quelques années de gros efforts pour limiter les gaz à effet de serre que l’acheminement et la distribution du courrier provoquent. En 2007, il créait une filiale commune avec la SNCF, Fret GV, pour le déploiement du fret à grande vitesse.  Il s’équipe aussi depuis plusieurs années de camions à double pont qui permettent une réduction de 30 % de CO2 par rapport à des camions classiques. Il cherche aussi à se doter de véhicules propres : 500 voitures électriques sont actuellement en circulation, et si tout va bien, elles devraient être 10 000 d’ici 2012.

Autre effort dans ce sens, la Poste s’est équipée de 3500 vélos à assistance électrique, destinés à remplacer les scooters qui équipaient un certain nombre de facteurs, pour les tournées de moins de 15 km. A la fin 2010, 20 % des tournées en vélo se feront avec assistance électrique, et ils seront 6000 en 2012.

Le Quadéo

Le Quadéo n’est pas vraiment un quad à proprement parlé : il a 4 roues, mais un volant et non un guidon et est équipé d’un toit et doté d’un grand coffre. Ce ne sont donc pas des équipements disponibles en offre banalisée sur le marché, mais le résultat d’un appel d’offres du groupe qui comprenait les prototypes et les têtes de série utilisées actuellement.

La Poste estime que ces véhicules lui permettent d’éviter l’émission de 200 à 300 tonnes de CO2 par an. Mais à terme, ils devraient remplacer 15 % du parc motorisé thermique, et ce sera alors de 6000 tonnes que les émissions de CO2 du groupe se trouveront réduites.

D’une autonomie minimum de 25 km, ils peuvent transporter 150 kg de courrier et de colis. Habituellement, un facteur qui fait sa tournée en vélo peut tout au plus en prendre une vingtaine de kilos de courrier en partant, de quoi distribuer jusqu’au premier point-relais : une voiture se charge donc d’approvisionner avec les paquets de courrier qu’il n’a pas pu embarquer 2 ou 3 points relais sur sa tournée. Une autre livre les colis que le vélo ne peut pas prendre. Le Quadéo peut tout emporter en une seule fois et évite ainsi des kilomètres aux véhicules thermiques considérablement plus polluants.

Les résultats des premiers Quadéos semblent très encourageants ; une factrice de Mayenne explique :

J’ai testé le Quadéo en janvier pendant 10 jours. Il est simple à conduire et très maniable. Et même sur la neige, il tient très bien la route.

Ses avantages sont évidents : outre la capacité de transport que nous venons d’évoquer, son moteur électrique est particulièrement silencieux, ce qui n’est pas le cas des scooters qu’il est appelé à remplacer, et beaucoup plus propre. Il améliore les conditions de travail des préposés qui se déplacent en vélo ou en scooter – c’est moins sûr pour ceux qui font leur tournée en voiture. Mais les facteurs leur trouvent un autre avantage sur la voiture : ils présentent moins de danger. En effet, un facteur qui délivre le courrier en voiture sort de son véhicule côté circulation, alors qu’il est possible de descendre du Quadéo tout aussi facilement d’un côté ou de l’autre, et même, si la boîte à lettres est accessible, d’y déposer le courrier sans descendre.

Ses légers inconvénients ne font pas pencher la balance de leur côté. Son autonomie de 25 km ne lui permet pas de desservir les zones rurales éloignées, mais sans problème les villages situés jusqu’à une dizaine de kilomètres du centre de distribution. D’autre part, certains facteurs se sont plaints des courants d’air : en l’absence de protections latérales, l’air et le froid pénètrent dans la cabine. La poste étudie donc l’installation de capotes amovibles.

Tous les agents de distribution de courrier ont été formés au cours des deux années précédentes à l’éco-conduite. La Poste franchit un pas de plus dans son objectif de réduire son empreinte carbone, et soigne au passage son image de marque en œuvrant pour le développement durable. Reste pour tous les centres de distribution de courrier à s’équiper de prises de recharge spécifiques, pour les Quadéos, les vélos à assistance électrique et les voitures électriques qui vont commencer à leur parvenir. Une idée intéressante serait que ces centres s’équipent aussi des moyens de fournir l’électricité nécessaire au fonctionnement de ces différents appareils : éoliennes ou panneaux photovoltaïques par exemple.

Sources : Forum Mag avril 2010, Le Progrès, Motomag

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

4 réponses sur “La Poste adopte les quads électriques”

  1. Bonne initiative de la poste. Je me suis procuré un vélo électrique sur http://www.buzibi.fr (mieux vaut aller en magasin tout de même…), certes ce n’est pas tout à fait pareil, mais j’ai été convaincu très rapidement. J’espere que tout ces nouveaux modes doux vont prendre beaucoup d’ampleur…

  2. Le vélo électrique est probablement le moyen le plus propre et le plus pratique pour la distribution de lettres ou petits colis sur les derniers kilomètres.
    J’espère que ce moyen de transport va continuer à se développer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.