Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La seconde immersion de l’Arcouest prévue dans les semaines à venir

L’hydrolienne l’Arcouest, dont nous avions suivi la première mise à l’eau en octobre 2011 (voir notre article du 27/10/2011) et la remontée en janvier 2012 (voir notre article du 21/01/2012) est de retour à Brest après avoir été revue et améliorée par son constructeur, l’entreprise irlandaise OpenHydro. Elle se prépare maintenant à une seconde immersion au large de Paimpol-Bréhat, « une nouvelle étape dans le développement des énergies marines, un axe stratégique pour EDF, » selon un communiqué du groupe.

Le constructeur a réalisé entretemps une série de tests et apporté de nouveaux aménagements au prototype. Les améliorations apportées à la turbine vont désormais être testées à leur tour lors de cette nouvelle période d’immersion, qui devrait débuter dans les semaines à venir. Ces améliorations, issues du retour d’expérience de la première immersion, consistaient à améliorer l’étanchéité des connexions électriques et à renforcer les dispositifs de résistance à la corrosion.

Pendant ce temps, EDF a continué la réalisation des équipements nécessaires au futur parc, qui doit être mis en service en totalité au printemps 2014. Il sera composé de quatre hydroliennes de 16 mètres de diamètre, dont un rotor de 12 mètres, implantées à environ 35 mètres de profondeur, et dont la puissance cumulée sera de 2 MW. En situation de plus basse mer, les machines sont encore situées à une profondeur de 10 mètres, n’imposant ainsi aucune contrainte de navigation. Entre le 11 juin et le 5 juillet, le groupe a installé le câble sous-marin de 15 km reposant au fond de la mer, puis enfoui dans le sable à partir de l’anse de Launay et souterrain ensuite, qui transportera l’énergie produite (courant continu) jusqu’au poste de livraison situé sur la commune de Ploubazlanec. Cette installation, favorisée par de bonnes conditions météorologiques, a mobilisé une cinquantaine de personnes se relayant 24 heurs sur 24.

A l’été 2013, ce sera au tour du convertisseur qui connectera entre elles les différentes éoliennes du parc d’être mis à l’eau : « cette étape marquera la mise en service du parc hydrolien, » qui sera connecté au réseau pour la première fois en automne de la même année. Contrairement à d’autres énergies renouvelables intermittentes (soleil, vent), l’énergie sous-marine est totalement prévisible. A chaque cycle de marée, les courants s’inversent et la turbine fonctionne de manière réversible. La capacité installée représente les besoins en électricité de 2 000 à 3 000 foyers.

Parc hydrolien, schema de principe
Schéma du principe de fonctionnement du parc hydrolien

Source : EDF

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *