Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La SNCF et « l’odyssée de l’écomobilité »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La deuxième édition des Rendez-Vous Clients de la SNCF organisée au Carrousel du Louvre a été marquée par l’annonce des stratégies de l’entreprise pour développer l’écomobilité. Ainsi, après avoir constaté que 82 % des trajets s’effectuent en voiture, la SNCF veut pousser les voyageurs vers le train en multipliant les initiatives et en développant de nouveaux services :

Tous les modes mèneront au train et faciliteront le voyage de bout en bout. SNCF met le cap sur le covoiturage, le vélo, l’autopartage […]

123envoiturePour se rendre à la gare ou en revenir, la régie des transports cherche ainsi à encourager le covoiturage. Elle s’est donc associée avec le site 123envoiture pour proposer l’affichage en gare des offres de covoiturage et en informer les passagers sur leurs mobiles. En Ile de France, les propositions à destination des 347 gares franciliennes sont répertoriées sur le site covoiturage transilien. Le réseau de TER Franche-Comté va pouvoir lui aussi bénéficier de ce service.

Pour ceux qui préfèrent le vélo, c’est une carte interactive en ligne qui permet aux usagers de Bretagne et bientôt de Bourgogne et du Nord-Pas de Calais d’être informés sur les trains accessibles aux vélos et les pistes cyclables proches des gares. De nouvelles régions vont être répertoriées au cours de l’année 2011.

Pour les passagers des TER du Languedoc-Roussillon, c’est un accès préférentiel à un service de location de voiture à très courte durée qui est proposé : Modulauto fonctionne sur le modèle du Vélib’ 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Côté restauration, les plats « verts » seront à l’honneur sur le  TGV Thalys, qui propose désormais des produits bios, de saison et adapte ses menus en fonction des régions desservies : de quoi promouvoir les produits régionaux. Le futur TGV Rhin-Rhône suivra lui aussi cette voie.

D’autre part la SNCF vous propose de transformer votre smartphone en compteur d’émissions CO2 instantané, grâce à un écocalculateur conçu avec le MIT de Boston : le CO2 GO. Celui-ci permet, à l’aide de la géolocalisation, de mesurer en temps réel les émissions de CO2 pour tous les modes de transport utilisé (pieds, vélo, train, voiture…).

Le fret n’est pas non plus oublié, avec des offres de transport combinant la voie maritime, le rail, la route, la voie fluviale et assurant même une « logistique verte » à l’aide d’un service de triporteur pour assurer la livraison du dernier kilomètre.

Un seul regret à tout cela, actuellement toutes ces initiatives sont régionales et ne touchent donc pas l’ensemble du pays, à l’exception d’un site de covoiturage. Tous les clients de la SNCF ne sont-ils donc pas égaux sur le chemin de l’écomobilité ?

Sources : SNCF, Le Routard

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.