Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La SNCF lance un AMI pour 16 « sites artistiques temporaires »

sites artistiques SNCFLa SNCF lance une opération inédite en France : un projet d’expression culturelle et artistique concernant 16 sites, actuellement désaffectés pour la plupart, lui appartenant. Par le lancement d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI), elle a décidé d’ouvrir la porte de biens de son important patrimoine fonciers et immobiliers répartis sur tout le territoire, afin qu’ils soient investis, pour une durée de 6 mois maximum, par des projets artistiques temporaires.

« À travers cet AMI, l’idée est de proposer à des opérateurs culturels et artistiques d’investir, pour quelques heures, quelques jours ou quelques mois (6 mois maximum), une quinzaine de sites disponibles » , précise le communiqué de SNCF-Immobilier. L’entreprise veut ainsi expérimenter une nouvelle forme de valorisation patrimoniale. Ces lieux sont actuellement inutilisés et disponibles, mais voués à terme à une réhabilitation pour une autre finalité que leur affectation originelle.

A l’origine de cette initiative, il y a la constatation que certains sites immobiliers et fonciers appartenant à la SNCF recèlent une richesse et une qualité architecturale réelles : de nombreux entrepôts, anciennes gares ou bureaux qui sont présents au cœur ou à la périphérie des villes et restent inutilisés en attendant leur nécessaire mutation. L’idée de cet AMI est donc de proposer une mise à disposition d’une partie de ces lieux afin que les acteurs culturels de la ville – artistes, collectifs, associations, entreprises d’ingénierie culturelle, etc. – les investissent pour un temps déterminé allant de quelques heures à quelques mois. « Il s’agit de créer des rencontres et des découvertes culturelles, artistiques et ludiques, de permettre à chacun de mieux vivre la Ville, de la vivre autrement, de la vivre au quotidien pour l’enrichir de moments de plaisir, d’émotion et de partage » , a précisé Sophie BOISSARD, directrice générale de SNCF Immobilier.

La SNCF donne à cette opération un double enjeu : transformer ces sites, hier ferroviaires, en nouveaux morceaux de la ville demain et créer de nouveaux usages et une appropriation du site qui facilitent sa transformation et sa valorisation par la suite. Les natures des sites proposés sont très diverses, on y relève pêle-mêle une bagagerie (bâtiment Art Nouveau à Beaulieu sur Mer), des arches situés au cœur de Nîmes, des halles marchandises de gares désaffectées, un château d’eau qui alimentait le site de Thionville pour le fonctionnement des locomotives à vapeur, ou un viaduc fermé à toute circulation (Otterswiller).

Source : SNCF-Immobilier

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.