Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La SNCF veut rouler à l’électricité renouvelable

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La SNCF, premier consommateur d’électricité en France, annonçait il y a quelques jours s’être engagée sur le chemin d’une énergie responsable. Elle confirme cette voie vers la transition énergétique en signant avec Voltalia un premier contrat d’achat direct d’électricité renouvelable de très longue durée.

électricité renouvelable pour la SNCF

Un contrat inédit en France

Il s’agit, selon la SNCF et Voltalia, acter français des énergies renouvelables, du premier contrat de ce type en France et ‘un des 10 plus importants d’Europe. Il porte sur une capacité de près de 150 mégawatts (MW) sur 25 ans. C’est un engagement inédit en France « pour un tel volume et une telle durée », précise l’opérateur des chemins de fer.

Avec une puissance de 143 MW, il devrait produire entre 2 % et 3 % de la consommation d’électricité nécessaire à la circulation des trains à l’horizon 2022-2023. La SNCF a l’ambition d’atteindre 40 % à 50 % d’énergies renouvelables dans son mix de consommation d’électricité de tractions des trains à l’horizon 2025. Pour cela, elle a engagé des négociations avec divers producteurs intéressés, afin de signer 6 à 7 fois le volume de ce premier contrat au cours des 2 à 3 années à venir.

L’électricité de 3 nouvelles centrales solaires

Ce contrat lie directement la SNCF à trois centrales solaires que Voltalia va construire, détenir et exploiter. Cet achat d’électricité renouvelable sur le long terme, qui permet la construction de nouvelles infrastructures d’énergies renouvelables, a un effet « réel, direct et durable » sur la transition énergétique. Ce qui n’était pas le cas de l’achat d’électricité produite par des centrales renouvelables déjà anciennes. Cet engagement long terme constitue la condition nécessaire à la compétitivité du prix de vente de l’électricité.

Ces trois parcs solaires sont situés dans le Gard (région Occitanie) et dans le Var (PACA) et doivent être mis en service entre 2022 et 2023. La production annuelle s’élèvera à plus de 200 gigawattheures (GWh), soit la consommation d’environ 40 000 foyers français.

Deux acteurs engagés dans l’énergie responsable

La SNCF poursuit dans sa volonté de transition énergétique, bien que déjà opérateur de transport de passagers et marchandises le moins émetteur de gaz à effet de serre du secteur de la mobilité. Elle transporte 11 % des passagers et marchandises en France pour moins de 1 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur.

Pour Voltalia, ce contrat augmente de 76 % son portefeuille français de centrales d’énergies renouvelables. Il représente de plus une étape significative vers son objectif de 2,6 GW en construction ou en exploitation dans le monde fin 2023, contre 1 GW aujourd’hui.

A noter : depuis quelques temps, les transports par voies ferrées ou aériens sont très présents dans l’actualité. Entre « la honte de prendre l’avion » qui se développe en Suède au point d’augmenter significativement le nombre de passagers transportés par le train, la remise en question des trajets aériens courte distance, l’étude sur les réelles émissions des avions, la défense à coup de communiqué du secteur aérien, la mobilité « propre » est à l’ordre du jour ! L’approche des vacances, peut-être ?

Source : SNCF

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.