Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

La thermographie aérienne pour lutter contre la précarité énergétique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Thermographie infrarouge sur AurillacLa Communauté d’Agglomération de Bassin d’Aurillac (CABA), qui regroupe 24 communes autour de la préfecture du Cantal vient d’annoncer le début du survol systématique des 470 km² qui la composent à partir du 14 mars. Il ne s’agit pas d’une opération touristique, mais d’une opération mise en œuvre dans le cadre des actions en faveur du développement durable et plus précisément du premier volet d’un plan d’intérêt général (PIG) de lutte contre la précarité énergétique. L’hélicoptère qui va survoler systématiquement tous les bâtiments sera équipé d’un matériel permettant de mesurer les déperditions de chaleur des toitures, afin d’établir une cartographie thermique de l’ensemble des communes.

Les toitures représentent environ 25 à 30 % des déperditions de chaleur dans une maison (données ADEME), auxquelles s’ajoutent les fuites par les cheminées. Cette cartographie permettra donc d’identifier les déperditions de chaleur du bâti, et ces résultats croisés avec des données sociales constitueront des outils utilisés pour l’élaboration du PIG de lutte contre la précarité énergétique et permettront la mise en place d’aides aux particuliers.

Pour cela, il faut bien entendu que des conditions favorables soient réunies pour que la caméra thermique embarquée puisse remplir convenablement son rôle : un temps clair sans trop de vent et une température entre 5 et 7°C. Le survol se fait à basse altitude (500 m) entre 6 heures et 9 heures du matin. Il s’agit en effet des heures les plus froides, avant que le soleil ne viennent toucher les murs des bâtiments et les réchauffer, donc un des moments de la journée où le chauffage remplit totalement son rôle. D’ailleurs, pour une meilleure apparition des déperditions de chaleur des toitures, il est stipulé que l’idéal est de maintenir le chauffage allumé dans cette plage horaire.

Cette cartographie thermique, confiée après appel d’offres à la société TCC, sera établie en six couleurs allant du bleu (déperditions faibles) au rose (déperditions excessives). Après traitement des données, les résultats seront présentés lors du prochain salon de l’habitat, organisé à Aurillac au mois de septembre. Cette opération de thermographie aérienne va donc permettre à la communauté d’agglomération de cibler précisément les aides qu’elle peut apporter aux personnes en situation de précarité énergétique et de réduire par la même occasion ses émissions de CO2, auxquelles, on le sait, le bâti participe pour une part importante.

Sources : La Montagne, Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “La thermographie aérienne pour lutter contre la précarité énergétique”

  1. Excellente nouvelle ! La CABA pourra ainsi aider tous ceux qui en ont le plus besoin mais qui n’en font pas la demande.
    Espérons que cette initiative influencera les communautés d’agglomération environnantes puis le reste de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.