Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’ADEME publie un guide pour le développement du covoiturage régulier

covoiturage ademeA l’occasion de la semaine européenne de la mobilité durable, l’ADEME publie un nouveau guide méthodologique : Développement du covoiturage régulier de courte et moyenne distance. L’Agence entend ainsi démontrer que le covoiturage au quotidien peut engendrer un gain environnemental certain.

En effet, dans les secteurs ruraux et périurbains en particulier où la densité est souvent trop fable pour mettre en place une offre de transports collectifs performante, le covoiturage est une solution efficace, en remplacement de « l’autosolisme » encore généralisé. Il peut représenter de plus une importante source d’économies pour les ménages.

Mais il s’agit aussi de réduire les nombreux impacts négatifs du transport automobile en particulier (nuisances sonores, trop grande utilisation de l’espace public, gaspillage énergétique et émissions de gaz à effet de serre) en agissant sur l’ensemble des déplacements, et notamment sur ceux, contraints, du quotidien – domicile/travail ou domicile/étude.

Ce guide, qui se veut une base de références pour les collectivités territoriales et les entreprises souhaitant développer la pratique de ce covoiturage sur leur territoire ou entre salariés, en présente d’abord une définition, en évalue le potentiel de développement et ses impacts, en recense les motifs mais aussi les freins, avant de proposer des conseils pratiques pour élaborer et mettre en œuvre une réelle politique pour le favoriser.

Les freins relèvent en fait de différents domaines. Réels ou supposés, ils peuvent être liés à la contrainte des horaires, à la difficulté de trouver un covoitureur – fréquemment surestimée d’ailleurs – ou à l’appréhension de voyager avec un inconnu, au besoin de conserver une totale indépendance, ou encore à l’incertitude du trajet retour. Les motivations à mettre sur l’autre plateau de la balance sont cependant importantes : économies, lien social, fatigue en moins, protection de l’environnement, gain de temps, etc.

Pour aider les collectivités à passer à l’action, l’ADEME détermine quatre piliers indispensables à mettre en place pour élaborer cette politique de covoiturage : porter et faire vivre une plateforme de mise en relation, mettre en œuvre des infrastructures encourageant la pratique (aires de covoiturage, places de stationnement réservé, etc.), mettre en œuvre des actions de promotion et de communication et enfin mettre ne place une démarche de suivi et d’évaluation pour améliorer l’outil.

Source ADEME : Développement du covoiturage régulier de courte et moyenne distance

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “L’ADEME publie un guide pour le développement du covoiturage régulier”

  1. La nouvelle génération de covoiturage
    Pas de commission, Pas de demande de carte bancaire, Paiement direct du passager
    au conducteur, Sans engagement, Service d’envoi de SMS
    Rapide et économique : réservez votre place en ligne, voyagez moins cher et en toute tranquillité. Et même en dernière minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *