Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’AIE alerte sur la tension sur les ressources nécessaires à la filière automobile électrique

En avril dernier, le Ministère de la Transition écologique se félicitait que la part des ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables soit passée de 3 % en 2019 à 11 % en 2020 et que la progression continue à croître. Cependant le Rapport annuel sur le parc automobile mondial de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) s’inquiète de la disponibilité des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries de ces véhicules.

le rapport sur le parc automobile mondial de l'AIE

Un marché de la voiture électrique en plein développement

6,6 millions de voitures électriques se sont vendues dans le monde en 2021, soit le double de l’année précédente. Et déjà plus de 2 millions sur le premier trimestre de cette année (en hausse de 75 % par rapport à la même période l’an dernier). La part des ventes de voitures électriques représente d’ores et déjà 10 % des voitures neuves dans le monde. Fin 2021, 16,5 millions de véhicules électriques étaient en circulation.

La moitié des voitures électriques (3,3 millions) produites en 2021 s’est vendue en Chine, incontestable leader (en nombre de véhicules). Ces ventes sont largement favorisées dans le pays par les prix, plus élevés de seulement 10 % par rapport aux véhicules thermiques, alors que l’écart atteint 40 à 50 % sur d’autres marchés (européens par exemple). Et la progression est importante sur les marchés occidentaux. Mais les tarifs restent inaccessibles dans les pays émergents et les ventes n’y décollent pas.

En France, selon le Ministère de la Transition écologique, les mesures incitatives pour l’achat d’un véhicule à faibles émissions ainsi que la nouvelle réglementation européenne s’appliquant aux constructeurs automobiles ont favorisé cet essor. « Cette filière constitue aussi un enjeu industriel majeur pour le secteur automobile ». L’AIE note d’ailleurs que « Un nombre croissant de pays ont des objectifs ambitieux d’électrification des véhicules pour les décennies à venir, et de nombreux constructeurs automobiles ont des plans d’électrification de leurs flottes qui vont au-delà des objectifs politiques ».

L’AIE souligne les problèmes liés à l’approvisionnement en minéraux nécessaires

Cependant, des goulets d’étranglement risquent de se produire dans la chaîne d’approvisionnement en minéraux essentiels à leur fabrication, avertit l’AIE. Parmi les difficultés recensées, on trouve les problématiques d’approvisionnement liées à la crise et aux nouveaux confinements observés en Chine.

Et aussi la flambée des prix de certains matériaux essentiels à la fabrication des batteries. Ainsi le prix du lithium a été multiplié par 7 en un an. Nickel, cobalt sont également orientés à la hausse. Ceci pourrait entraîner une augmentation de 15 % des prix des batteries.

Des pistes pour les prochaines années

« La pression sur l’approvisionnement en matériaux critiques continuera de monter à mesure que l’électrification des transports routiers se développera » analyse l’AIE. Elle appelle donc à des investissements supplémentaires dans le secteur minier pour anticiper les besoins du marché. Ainsi les besoins en lithium seront multipliés par six d’ici 2030.

L’agence demande de se tourner vers des technologies moins gourmandes en matériaux. Elle rappelle les pistes des batteries lithium-fer phosphate, cathodes enrichies en manganèse ou encore cellules sodium-ion, susceptibles de réduire la pression sur l’exploitation minière. Mais elle alerte aussi sur la dépendance à la Chine des pays occidentaux. Celle-ci a concentré en 2021 les trois quarts de la production de batteries lithium-ion.

L’AIE a listé ses recommandations pour la suite du développement de la filière des véhicules électriques : maintenir et adapter les mesures de soutien aux voitures électriques, lancer le marché des poids lourds électriques, accélérer l’électrification dans les économies émergentes, développer l’infrastructure.

Sources : France-Info, AVERE-France, Ministère de la Transition écologique, AIE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.