Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Lampes LED de substitution : une mauvaise solution pour l’éclairage public, selon l’AFE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

éclairage public floiracL’Association Française de l’Eclairage (AFE) attire dans un communiqué l’attention des collectivités et des responsables techniques sur les risques techniques et électriques potentiels associés aux lampes LED de substitution : celles qui sont changées seules – elles  viennent remplacer les lampes d’anciens modèles – et mises en place dans le luminaire existant de l’éclairage public, ainsi que sur les nuisances lumineuses supplémentaires, voire sur l’inconfort des usagers générées par ces lampes.

Les lampes de substitution sont de plus en plus proposées aux collectivité pour l’éclairage public et les tentent pour se mettre aux normes car moins chères à l’achat.  En effet, du fait de la règlementation européenne, 80 % des lampes d’éclairage public sont ou seront remplacées en Europe entre 2012 et 2017. En France, 40 % des luminaires en service ayant plus de 25 ans présentent une urgence en matière de rénovation. Mais l’investissement dans des lampes LED de substitution n’est pas pour autant forcément rentable.Si celles-ci sont moins onéreuses à l’achat, cette dépense pourrait cependant ne pas être amortie en raison des garanties de performance et de fiabilité insuffisantes pour les usagers. Sécurité électrique, pannes et interventions de maintenance qui en découlent sont également mises en question : la garantie du matériel pourrait ne plus être assurée par le fabricant des luminaires, les pannes éventuelles représenteraient donc un coût pour les collectivités.

En ce qui concerne les risques électriques et techniques d’autre part, ils sont dus à l’incompatibilité entre le système optique de l’ancien luminaire (vasque et réflecteur) et une source électronique puissante comme le LED. Il est donc important pour les collectivités de s’assurer de plusieurs critères de performance et de fiabilité pour cette solution et d’exiger des documents. L’AFE rappelle par ailleurs qu’afin de garantir la sécurité des installations et le retour sur investissement, les décideurs peuvent se référer à un référentiel d’achat public à leur usage.

Enfin, ces réserves concernent l’éclairage public fonctionnel, destiné à la sécurité des déplacements (piétons, cyclistes, véhicules automobiles…) et quelle que soit la durée d’éclairement choisie, mais pas les luminaires d’éclairage d’ambiance.

Source : AFE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

0 réponse sur “Lampes LED de substitution : une mauvaise solution pour l’éclairage public, selon l’AFE”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.