Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Lancement de Etats Généraux de l’Alimentation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les Etats Généraux de l’Alimentation, annoncés pendant la campagne présidentielle, ont été lancés le 20 juillet. Ils visent, selon le Ministère de l’Agriculture « à relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition, permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes, accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs, et enfin promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable. »
alimentation
Organisés sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, ces états généraux doivent donc répondre à un double impératif : assurer un revenu décent aux agriculteurs et mieux répondre aux attentes des consommateurs, soucieux de préserver santé et environnement. Dans ce but, les travaux se dérouleront jusqu’à la mi-novembre. Ils s’organisent en deux chantiers, un premier chantier consacré à la création et à la répartition de la valeur et un deuxième chantier portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous. Ils compteront 14 ateliers, dont le premier, consacré à la création et à la répartition de la valeur, prévu pour une durée d’un mois, débutera fin août.

Ces travaux ont pour objectif d’accompagner une filière agricole confrontée à une crise. Ils associent l’ensemble des parties prenantes : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l’économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d’aide alimentaire à l’international, banques et assurances. Chaque atelier remettra un rapport récapitulant ses éléments de constat et des propositions d’actions à court, moyen et long terme impliquant les différentes parties prenantes. Les citoyens seront aussi appelés à contribuer via une grande consultation publique permettant d’enrichir la réflexion. Elle sera ouverte le 20 juillet et s’achèvera à la fin du mois d’octobre.

Cependant, certaines associations de consommateurs et ONG, si elles saluent l’initiative, expriment d’ores et déjà leurs doutes. France Nature Environnement et 43 organisations de la société civile rappellent néanmoins que certaines priorités essentielles manquent pour l’instant à l’appel afin d’assurer le succès de cette initiative. Elles demandent à ce que soient intégrés des enjeux cruciaux, mais actuellement absents :

  • la santé environnementale. Le lien entre alimentation et santé n’est plus à démontrer. La question de la santé des travailleurs agricoles et des riverains ne doit plus être un sujet tabou.
  • l’adaptation aux changements climatiques, phénomène majeur auquel fait déjà face la profession agricole.
  • la fiscalité agricole et les droits sociaux des paysans. La politique fiscale oriente fortement le mode de développement des fermes. De plus, le droit au revenu paysan est une priorité.
  • le foncier. Cette thématique est incontournable, étant à la base du processus de production agricole.
  • la préservation de l’environnement marin, de ses ressources halieutiques et d’une pêche durable.

L’UFC Que Choisir regrette pour sa part que la part belle soit faite aux points de vue des professionnels : sur le 14 ateliers, 9 sont relatifs aux problèmes économiques des agriculteurs et des filières, 4 à l’alimentation et 1 à l’environnement. L’association de consommateurs déplore que les impacts négatifs des activités agricoles sur l’environnement, les ressources aquatiques et la santé, sur la qualité des aliments ou sur la loyauté des informations fournies aux consommateurs soient si peu évoqués.

Sources : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, France Nature Environnement, UFC Que Choisir, Le Monde

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.