Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Lausanne : Une pétition contre les grosses voitures

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les habitants de Lausanne (Suisse) en ont assez des rues encombrées de SUV, 4×4 et autres grosses berlines et ont lancé une pétition pour les faire interdire dans les artères de la ville. Celle-ci a déjà recueilli 1 200 signatures, ce qui va lui permettre d’être déposée sous peu au conseil communal et au grand conseil vaudois. Mais elle n’est pas du goût de tout le monde…Pétition à Lausanne contre les grosses voitures

Trop de grosses voitures en ville

Les Lausannois souhaitent dans la pétition que toutes les voitures d’un poids supérieur à 1 500 kg à vide soient interdites – y compris les voitures électriques. Ils s’inspirent pour cela de l’interdiction qui existe dans certaines grandes villes européennes (en Allemagne et en Italie, particulièrement), où des zones de « basses émissions » ont été créées.

En Suisse, la vente de ces véhicules lourds représente plus de la moitié des nouvelles voitures immatriculées, bien plus que la moyenne européenne. C’est aussi le pays d’Europe où roulent le plus de gros 4×4, par rapport à la population. Or, selon les pétitionnaires, aucune mesure actuelle ne répond à ce problème. « Ces engins surdimensionnés et surmotorisés sont inutiles en-dehors de certains usages professionnels et doivent dans tous les cas rester à l’extérieur des villes, où ils représentent un danger supplémentaire pour les piétons et les cyclistes et viennent encombrer un espace déjà trop souvent congestionné par le trafic motorisé », précisent-ils.

Une pétition « stupide » selon les professionnels de l’automobile

Du côté des professionnels de l’automobile, on s’en doute, cette pétition passe mal. Ils estiment qu’il faut d’abord différencier le type de motorisation et ne pas mettre dans le même sac véhicules thermiques, hybrides et électriques et tenir compte de la spécificité de la ville. Pour Jean-Luc Pirlot, secrétaire de la section vaudoise de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA), en effet, « Considérer le poids d’un véhicule n’est pas la solution, car il faut faire la différence entre les véhicules à essence, électriques ou hybrides. Par ailleurs, Lausanne est sans doute une des villes où justement ce type de véhicule se justifie par la déclivité de ses rues et les problèmes que l’on peut rencontrer en hiver. Cette mesure est tout à fait stupide »

Bien que les professionnels se déclarent près à discuter pour trouver des solutions. M. Pirlot ajoute : « Cependant, nous ne voulons pas d’interdiction, mais plutôt une politique d’incitations. Mais, c’est dans l’air du temps, tout le monde y va de sa proposition pour sauver la planète, c’est devenu très irrationnel. On a hélas l’impression aussi, que cette fronde contre les 4×4 ou les SUV est motivée par la frustration ou la jalousie ». Il donne ainsi une interprétation très personnelle et un peu spéciale à cette pétition.

Le porte-parole de la pétition estime, quant à lui, qu’il s’agit avant tout de « faire remonter auprès des autorités l’inquiétude des gens face à la progression de ce type de véhicule en ville. Ensuite, les élus peuvent choisir de la classer ou de la soumettre à leur conseil pour y donner suite ».

Sources : Le Matin, L’Est Républicain

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.