Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’Auvergne et EDF misent sur le chauffage au bois

Foret de RandanNous avons vu il y a quelque temps dans ces pages que le gouvernement français misait, malgré un rapport de Greenpeace, sur la biomasse pour augmenter la part d’énergies renouvelables dans la production d’électricité. Dans cette même veine, le Conseil Régional d’Auvergne et EDF viennent de signer un partenariat sur deux ans dans le but de promouvoir les solutions de chauffage au bois auprès des particuliers. Ils comptent ainsi sur la biomasse pour augmenter la part des énergies renouvelables et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En effet, le Schéma Régional climat air énergie a pour objectif de réduire de 22 % les émissions de CO2 et de doubler la part des énergies renouvelables en Auvergne d’ici 2020. Pour atteindre cet objectif ambitieux, la région veut agir sur deux leviers : l’éolien et la biomasse. René Souchon, président de la région, souligne que le bois a une valeur écologique et économique dont les Auvergnats doivent profiter. D’où la signature de cette convention avec EDF, une première en France, pour la promotion du chauffage bois.

Actuellement le bois énergie en Auvergne est majoritairement constitué de bois-bûches en autoconsommation. Mais les poêles à granulés connaissent depuis quelques années un essor certain. Quatre usines de production de granulés existent localement, traitant annuellement 230 000 tonnes de bois, dont une partie importante à destination d’autres régions françaises. En ce qui concerne le chauffage des logements, l’Auvergne se partage à peu près également entre le fioul (23 %), le gaz (24 %), le bois (24 %) et l’électricité (28 %).

Ce partenariat conclu pour deux ans fait état d’engagements communs entre la Région et EDF en termes d’économies d’énergie, de développement de la filière bois et de soutien à l’économie locale. Nommé « Développons le bois énergie en Auvergne », il prévoit notamment une offre spécifique : deux tonnes de granulés mis à disposition de tout particulier faisant installer, par un partenaire Bleu Ciel d’EDF, une chaudière à granulés. La personne, mise en relation par EDF avec des professionnels qualifiés,  bénéficiera d’autre part de conseils dans le choix de ses équipements. L’objectif visé est de 2 000 appareils de chauffage au bois installés pendant la durée de cette convention, dont 750 chaudières. Les deux partenaires y trouvent donc leur compte : EDF ramassant au passage les Certificats d’Économies d’Énergie correspondants.

Mais René Souchon ne nie pas pour autant les problèmes liés à l’approvisionnement par la filière bois locale :

La filière bois doit s’organiser. Elle n’existe pas véritablement aujourd’hui. Chaque maillon est autonome. On exploite mal nos forêts et en plus ce qu’on exploite part pour une grande partie hors de la région. Cette situation ne peut pas durer.

Sources : La Montagne, Zoomdici

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.