Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’avenir des énergies renouvelables aux Etats-Unis et en Allemagne

Hasards du calendrier, deux rapports sur le développement des énergies renouvelables (EnR) aux Etats-Unis et en Allemagne, indiquent l’un et l’autre une forte hausse de la production d’électricité propre dans les prochaines années, allant jusqu’à couvrir 35 % des besoins de cinq états américains d’ici 2017, et 100 % de la demande allemande à l’horizon 2050.

Aux Etats-Unis, 35 % d’EnR dans 5 états en 2017

eolienne USA

Selon le Laboratoire National sur les Énergies Renouvelables (NREL), le Wyoming, le Colorado, le Nouveau Mexique, l’Arizona et le Nevada, cinq états de l’ouest américain, pourraient satisfaire plus du tiers de leurs besoins en électricité, dès 2017, grâce à l’éolien et au solaire, et tout cela grâce aux installations actuelles.

Le Rapport d’Intégration de l’Éolien et du Solaire dans l’Ouest, du NREL, précise que 30 % de l’électricité proviendra du vent, et 5 % du soleil, ce qui évitera de 25 à 45 % d’émissions de dioxyde de carbone. En effet, les infrastructures actuelles seraient suffisantes, mais le secteur a besoin d’une réorganisation structurelle : notamment une meilleure coordination entre les nombreuses compagnies d’énergie et une planification d’approvisionnement suivie au jour le jour. Ainsi, le Dr Debra Lew, directeur du projet, explique :

Le rapport montre qu’avec ces principaux changements, l’éolien et le solaire pourraient être intégrés au réseau électrique sans avoir recours à d’énorme quantité de production de secours. La coordination des opérations entre les services publics sur une grande surface diminue l’effet de variabilité des ressources éoliennes et solaires.

Un autre rapport sorti récemment, mais concernant cette fois l’Est des États-Unis, examinait la possibilité de l’intégration de 30 % d’énergie d’origine éolienne dans l’approvisionnement électrique.

En Allemagne, 100 % d’EnR en 2050

En tout cas, c’est ce que prévoit le Comité Scientifique pour les Questions Environnementales (SRU), avec des coûts compétitifs et la sûreté de l’approvisionnement. Il appuie ses projections sur un rapport du Centre Allemand de la Recherche Aérospatiale (DLR). Mais il faudrait pour cela réunir un certain nombre de conditions.

Selon le SRU, le potentiel en énergies renouvelables en Europe dépassent les besoins actuels et futurs en électricité. Le développement des moyens de stockage, ainsi que l’aménagement des réseaux électriques et une intégration dans un raccordement à plus grande échelle entre l’Europe et l’Afrique du Nord, permettront de compenser les fluctuations de la production d’origine éolienne et solaire. Le comité considère d’autre part que les coûts de revient de l’électricité provenant des EnR seraient inférieurs à ceux du mix énergies renouvelables plus énergies conventionnelles « pauvres en CO2 » (le nucléaire). Enfin l’organisation de l’approvisionnement électrique  par les énergies renouvelables trouverait des conditions favorables dans le renouvellement prévu du parc des centrales allemandes : les centrales conventionnelles devraient être fermées en fonction de leur durée de vie normale.

Un expert du SRU précise :

Pour la période de transition, ni un rallongement des durées de vie des centrales nucléaires ni une fabrication de nouvelles centrales au charbon ne sont nécessaires.

Le SRU estime même une surcapacité possible dans le cas de rallongements des activités nucléaires : les centrales ne peuvent pas adapter leur production assez rapidement lors des fluctuations de l’approvisionnement éolien et solaire. En fait, le développement des moyens de stockage représente le « plus grand défi » et exige, selon le Comité, un soutien urgent et efficace.

Sources : Enerzine, Bulletins Electroniques

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.