Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le baromètre Energie-info 2014 publié

Le Médiateur National de l’Energie (MNE) vient de présenter le dernier baromètre Energie-info, un sondage annuel auprès des Français qui permet d’apprécier leurs connaissances sur les marchés du gaz naturel et de l’électricité. Maintenant, sept ans après l’ouverture des marchés, juste un Français sur deux sait qu’il peut changer de fournisseur d’électricité, un peu plus (54 %) de fournisseur de gaz. Mais selon le MNE, il s’agit souvent d’une « perception en trompe-l’œil du marché de l’électricité et du gaz par le consommateur. »

Bien qu’ils soient convaincus que la concurrence est une bonne chose (71 %), nos compatriotes ne la perçoivent pas comme un facteur de baisse des prix (20 % seulement le pensent, 6 points de plus toutefois que l’année dernière). D’ailleurs la majorité d’entre eux ne fait pas le lien entre concurrence et baisse des prix (57 %). Certains (26 %) pensent qu’elle leur permet de gagner en qualité de service. Les bénéfices en restent donc faibles.

Mais, certainement influencés par une actualité qui nourrit une inquiétude sur le prix du gaz, ils ne se font aucune illusion sur leur facture : 92 % d’entre eux s’attendent à des hausses de prix de l’énergie à l’avenir (un peu moins qu’en 2013 tout de même). Dans ce contexte, la maîtrise de leur consommation se pose aux Français et deux ménages sur cinq (42 %) envisagent comme solution de restreindre leur chauffage en hiver.

Les règles de changement de fournisseur restent encore floues, même si le sentiment d’information est stable dans la population à l’égard de la concurrence : 56 % se déclarent bien informés. Mais, pour 65 %, les démarches pour changer de fournisseurs demeurent mal connues tout comme l’existence des tarifs réglementés, puisque 48 % pensent encore qu’ils sont proposés par l’ensemble des fournisseurs, et que pour 69 %, on peut obtenir ce tarif pour l’électricité et pour le gaz chez le même.

regards sur EDF et GDFD’autre part, habitués certainement historiquement à un fournisseur unique pour les deux énergies, 62 % préfèrent encore s’adresser au même… tout en continuant d’ailleurs à les confondre, puisque 31 % seulement savent qu’EDF et GDF Suez sont deux entreprises différentes et concurrentes. Mieux 13 % déclarent se fournir en électricité chez « EDF-GDF » et 7 % chez « EDF-Suez » ! Les Français conservent encore souvent (47 %) un a priori sur la difficulté de changer de fournisseur et déclarent ne pas connaître la marche à suivre (65 %). Résultat : peu franchissent le pas (10 %), même si la démarche est plus engagée chez les consommateurs de gaz (18 %) que chez les consommateurs exclusifs d’électricité (4 %).

Du côté des compteurs communicants, pourtant encore en phase expérimentale, la connaissance progresse : deux ménages sur cinq en ont entendu parler. 23 % connaissent même le nom « Linky », mais 4 % seulement « Gazpar ». Cependant, les modalités d’installation sont moins claires, de même que leur caractère obligatoire : un tiers des ménages qui en ont entendu parler ne pensent pas qu’ils seront obligatoires. Et pour beaucoup, s’ils permettront de mieux suivre la consommation d’énergie (les trois quarts des ménages les connaissant le pensent), ils ne permettront pas pour autant, pour 61 %, de réaliser des économies d’énergie.

Source : Médiateur National de l’Energie

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le baromètre Energie-info 2014 publié”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.