Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le bio en restauration hors domicile

Les Français réclament de plus en plus de produits bio, non seulement chez eux, mais hors domicile : restauration collective ou commerciale. Cependant, l’offre reste toujours relativement faible dans ces secteurs, même s’il existe une volonté de monter en gamme avec du bio local. L’Agence bio fait le point.

Des produits bio de plus en plus demandés

Depuis plusieurs années, le marché des produits bio progresse de façon spectaculaire en France. Le budget que les Français y consacre a bondi de 43 % entre 2015 et 2017. La grande distribution représente 46 % des parts de marché, et la distribution spécialisée 36 %.

Mais l’appétit pour le bio ne s’arrête pas à la maison et plus des trois quarts en souhaitent de plus en plus dans les lieux de restauration hors domicile, comme le montre le dernier baromètre de l’Agence bio. Ainsi, 81 % des actifs souhaitent plus de bio dans les restaurants d’entreprise et 90 % des parents en réclament plus pour la cantine de leurs enfants.

Mais dans ces secteurs, la dynamique bio semble moins bien engagée qu’à domicile. Les produits bio ne représentent en effet que 1,4 % en valeur des achats alimentaires dans la restauration commerciale et 3 % dans la restauration collective. Les Etats généraux de l’alimentation ont cependant inscrit dans la loi un objectif à 2 chiffres : « Au plus tard le 1er janvier 2022, une part au moins égale, en valeur, à 20% de produits bio ou issus d’une ferme en conversion sera comprise dans les repas servis dans les restaurants collectifs dont les personnes morales de droit public ont la charge. ».

Un état des lieux dans la restauration hors domicile

L’Agence bio a lancé une grande étude en deux volets : d’une part pour dresser un état des lieux précis de la part des produits bio en restauration hors domicile et d’autre part pour connaître la position des élus en réponse à cette demande croissante.

bio dans la restauration commercialeEn restauration commerciale

L’étude constate que 45 % des restaurants proposent au moins une fois de temps en temps des produits bio, au moins une fois de temps en temps. 78 % sont d’origine française et 54 % même d’origine locale. Des chiffres apparemment encourageants mais à modérer toutefois. En effet, pour 21 %, ils proposent un ingrédient ou un produit bio au moins une fois par mois, mais seuls 10 % déclarent proposer des plats entièrement bio au moins une fois par mois.

On peut effectivement parler d’une présence de ces produits, généralement portée par la direction de l’établissement, mais certainement pas d’une généralisation sur les cartes !

Bio en restauration collectiveEn restauration collective

Là aussi, le bio progresse. Dans 61 % en moyenne des établissements de restauration collective, ses produits sont proposés. Mais cette moyenne recouvre des disparités : dans les restaurants scolaires, elle s’élève à 79 %, 58 % dans les restaurants du travail et 34 % seulement dans les restaurant du secteur santé/social.

Mais seul un sur dix propose un menu entièrement bio au moins une fois par mois. Là aussi, l’impulsion vient généralement de la direction. A noter : 71 % des établissements de restauration collective encouragent l’approvisionnement de proximité.

 

La vision des élus locaux

84 % des élus locaux déclarent que des produits bio sont proposés dans la restauration collective de leur territoire. Cette initiative est principalement motivée par la volonté de valoriser les produits locaux et de limiter le gaspillage alimentaire. Mais cela impose de composer avec des contraintes opérationnelles : coûts supplémentaires, produits à privilégier, manque de fournisseurs. Cependant, les deux tiers d’entre eux saluent l’ambition de la loi.

Pour favoriser la réalisation de ses objectifs, 8 élus sur 10 demandent toutefois un accompagnement financier. Ils aimeraient de plus avoir plus d’informations, des outils de mise en relation avec les acteurs et fournisseurs de la restauration bio et de communication, soit des solutions adaptées à leurs contraintes.

Source : Agence bio

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le bio en restauration hors domicile”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.