Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Ceres cesse ses activités de gestion des déchets photovoltaïques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

CeresDeux ans à peine après sa création, le Centre européen de recyclage de l’énergie solaire (Ceres) a annoncé la cessation de ses activités en matière de collecte et de recyclage des déchets issus des panneaux solaires. Il poursuit par contre ses activités de recherche dans le domaine de la gestion des déchets photovoltaïques. Ses activités sont reprises par PV Cycle, association de collecte et de recyclage des panneaux photovoltaïques en Europe.

Le Ceres, association à but non lucratif, avait été créé au cours de l’été 2011 et était basé à Paris. Elle avait pour but de valoriser les déchets de panneaux solaires et misait sur la revente des matières premières recyclées (métaux rares, silicium, aluminium, argent, cuivre et verre) pour financer son activité pour parvenir à l’équilibre économique. Elle prévoyait même de créer dès 2015 en France une première ligne capable de traiter 20 MW par an de panneaux (soit 2 000 tonnes). Cependant « un cadre de plus en plus rigide pour la production d’énergie solaire en Europe et un marché de plus en plus complexe pour la gestion des déchets de panneaux photovoltaïques ont été des facteurs décisifs » dans sa décision de mettre fin aux activités de sa division de collecte et de recyclage.

L’association n’abandonne toutefois pas le secteur et va recentrer ses activités sur la recherche dans le domaine de la gestion des déchets photovoltaïques : « Ceres a commencé en tant que plateforme de recherche pour le recyclage des panneaux photovoltaïques. C’est dans ce domaine que nous sommes des experts et dans lequel nous pouvons jouer un rôle central pour cette industrie. »

Le Ceres a signé un accord avec PV Cycle, association européenne pionnière dans le domaine du recyclage des panneaux photovoltaïques et disposant de nombreux points de collecte dans toute l’Europe. Celle-ci s’est engagée à reprendre toutes les obligations du Ceres auprès de ses membres adhérents. Alors que la première génération de panneaux photovoltaïques arrive en fin de vie et que la directive européenne sur les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) a été étendue aux panneaux solaires, PV Cycle compte en traiter 130 000 tonnes d’ici 2030.

Sources : Actu-environnement, France BTP, Ceres

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.