Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le charbon recule dans la production d’électricité mondiale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le charbon recule dans la production d'électricitéAprès des décennies de hausse, le charbon recule enfin dans la production d’électricité mondiale, explique une étude de Carbon Brief, qui analyse les données dans le secteur de l’énergie. Elle explique ce recul par plusieurs facteurs. Cependant, si le déclin de ce combustible particulièrement polluant s’avère durable en Europe et même aux Etats-Unis, en Chine les projets de construction de centrales à charbon sont encore nombreux.

Un recul du charbon de 3 %

L’étude se base sur les données officielles de production d’électricité à travers le monde des 6 à 9 premiers mois de l’année et extrapole les résultats sur tout 2019. Le recul s’établit à 3 %, soit la baisse la plus forte de l’histoire pour l’électricité générée à partir du charbon. « Malgré tout, l’utilisation du charbon dans le monde et les émissions restent bien supérieures au niveau requis pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris », tempère cependant le rapport.

Toutefois, selon Lauri Myllyvirta, l’auteur de l’étude, du Centre for Research on Energy and Clean Air, « L’ère de la croissance rapide des centrales à charbon est terminée. La question maintenant est de savoir si on arrive à faire baisser leur utilisation, ou si on stagne autour de ce niveau. » Les centrales à charbon sont les plus polluantes, mais elles étaient aussi jusqu’à présent les moins chères. Ce qui explique que leur production ait été multipliée par 2,5 en 30 ans.

Moins utilisé dans les pays développés

Le rapport montre que les pays développés enregistrent des baisses records. Dans l’Union Européenne, la production d’électricité par le charbon a diminué de 19 % par rapport à la même période de 2018. Elle devrait atteindre sur l’année entière les 23 %. C’est l’Irlande qui enregistre la baisse la plus importante, avec l’Allemagne. Aux Etats-Unis, 57 centrales à charbon ont été fermées cette année, faisant chuter la production de 18,2 %.

Carbon Brief explique le recul du charbon par plusieurs facteurs. En Chine, qui représente la moitié des capacités mondiales fonctionnant au charbon, la consommation électrique a progressé moins vite (3 %) que les années précédentes (contre 6,2 % en moyenne les deux années précédentes),de même qu’en Inde.

Le recours à d’autres filières

Mais ce ralentissement provient surtout du fait que les pays se tournent vers d’autres filières. Il s’agit du renouvelable, bien sûr, mais également du gaz et du nucléaire. Les Etats-Unis convertissent les centrales au gaz. Le Japon et la Corée du Sud se tournent de nouveau vers le nucléaire. Pour l’Europe, le recul du charbon s’explique à 50 % par le développement d’éoliennes et de panneaux solaires. L’autre moitié provient d’un mouvement vers le gaz, dont les prix ont diminué alors que ceux du charbon montaient.

La production électrique à base de charbon représente pratiquement un tiers des émissions de gaz à effet de serre du secteur. Carbon Brief estime que le recul de production de ces centrales permet d’espérer une stagnation des émissions pour cette année. Et cette tendance pourrait s’affirmer dans les deux décennies à venir, et même diminuer de 6 % en moyenne chaque année.

Sources : Usine Nouvelle, Carbon Brief

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.