Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Congrès mondial de la nature du 3 au 11 septembre à Marseille

La France accueillera pour la première fois cette année le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il se déroulera à Marseille du 3 au 11 septembre, sous une forme hybride : mi-présentiel, mi-distanciel. Il s’agit de l’une des plus grandes manifestations internationales pour la biodiversité.

Congrès mondial de la nature

7 enjeux majeurs pour ce Congrès mondial de la nature

Organisé tous les 4 ans, le Congrès mondial de la nature mobilise en effet des experts de la protection de la nature issus de tous les secteurs. Ils viennent du monde politique, de la recherche, des associations ou des grandes organisations internationales, mais aussi des entreprises ou sont encore de simples citoyens.

Le Congrès mondial de la nature s’articule autour de sept enjeux majeurs. Ce sont les paysages, l’eau douce, les océans, le changement climatique, les droits et la gouvernance, le savoir, l’innovation et la technologie et les systèmes économiques et financiers. Il a pour objectif de stimuler les actions visant à répondre aux défis environnementaux et de durabilité les plus pressants de notre époque. Il inclut cette année la phase de récupération post-pandémie COVID-19 et les crises de la biodiversité et climatique.

4 éléments dont l’Assemblée des membres de l’UICN

Cet événement inclusif offrira des possibilités de participation aussi bien présentielle que virtuelle. Il est organisé en quatre éléments principaux. Le premier est le Forum, un marché de nouvelles idées, recherches et politiques en matière de conservation qui aura lieu du 4 au 7 septembre. Le second, l’Assemblée des membres de l’UICN, la plus grande plateforme démocratique de prise de décision environnementale au monde, se tiendra du 8 au 10 septembre.

L’Exposition est le troisième élément. Membres et Commissions de l’UICN, entreprises, partenaires et universités disposeront de stands et organiseront des événements présentant leurs recherches et innovations du 4 au 9 septembre. Enfin, les Espaces Générations Nature engageront le grand public dans la conservation du 4 au 11 septembre.

Une étape avant la 15e conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique

Le Congrès mondial de la nature constituera une étape cruciale pour appuyer les négociations attendues à la 15e conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique, qui devrait se tenir en 2022 à Kunming, en Chine. Elle doit définir un cadre international pour mettre un terme à l’érosion de la biodiversité.

Ce Congrès mondial de la nature se veut un événement écoresponsable. « Evénement international de référence dans les domaines de la conservation de la nature et de la préservation de la biodiversité, le Congrès mondial de la nature vise à être exemplaire au regard du développement durable », précise le ministère de la Transition écologique. L’organisation met ainsi en œuvre de nombreuses initiatives visant à limiter l’empreinte carbone du Congrès et à maximiser son héritage pour le territoire.

Sources : UICN, Ministère de la Transition écologique

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.