Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le GPL, l’oublié des bonus

CFBPA l’heure où tous les feux sont braqués sur les voitures électriques, les véhicules roulant au GPL font figure de grand oublié des bonus. Depuis la réforme du dispositif bonus/malus et l’arrêt du bonus écologique de 2 000 € pour les véhicules roulant au GPL ou au GNV, les ventes de ces derniers sont en chute libre. Le Comité Français du Butane et du Propane (CFBP), inquiet devant cet effondrement,  a donc jugé bon de tirer la sonnette d’alarme et de proposer « sa » réforme du dispositif, afin de préserver les ventes de ces voitures, maintenant même dépassées par celles des véhicules électriques.

Les dix premiers mois de l’année n’ont vraiment pas été brillants pour les véhicules GPL : 11 421 unités vendues contre 60 808 l’année dernière dans le même laps de temps (et 75 568 unités vendues sur toute l’année 2010, soit 3,5 % du marché). Le secteur enregistre donc une baisse de plus de 81 %. Au mois d’octobre 2011, 193 véhicules se sont vendus, contre 4 154 rien que pour le mois d’octobre 2010. Le CFBP cherche donc à alerter les pouvoirs publics sur sa triste situation, par la voix de Joël Pedessac, son directeur général :

Le GPL, malgré ses faibles émissions de CO2 et de polluants, son prix à la pompe ou encore son contenu énergétique, a encore besoin du soutien du gouvernement pour être adopté par les consommateurs.

Des constructeurs ont même déjà commencé à supprimer les modèles GPL de leur catalogue (par exemple, Chevrolet a éliminé la Spark GPL), ne laissant subsister que 8 modèles en France, contrairement à l’Italie, où de nombreux modèles restent disponibles. L’offre se réduit à tel point que les ventes de véhicules électriques (206 unités) ont même dépassé en octobre celles des GPL. Le CFBP insiste pourtant sur les avantages des voitures GPL, comme un réseau de distribution de carburant existant : 1 750 stations-service sur les 12 000 que compte la France le proposent. Ils participent à la réduction des émissions de CO2 et des polluants, comme les particules fines. D’autre part, si le choix des véhicules est restreint, il existe toujours la possibilité de faire équiper un véhicule essence ou diesel, neuf ou occasion, pour une somme allant de 2 600 € à  4 000 €, amortie rapidement par le prix du carburant à la pompe : 0,86 € ; mais il s’agit là-aussi d’une activité en baisse, qui souffre de l’absence d’encouragement de l’état. Les voitures à énergie alternative ne représentent actuellement que 1,5 % du marché français.

Le CFBP appelle donc à une réforme du dispositif bonus/malus permettant d’y réintégrer les voitures roulant au GPL. Il propose pour cela la suppression du bonus pour tous les véhicules roulant à l’essence ou au diesel (96 % des véhicules mis sur le marché en 2010) pour le réserver aux seuls véhicules électriques ou hybrides,  et un bonus de 400 € jusqu’en 2015 pour les voitures à énergie alternative, dont le GPL.

Bonus Malus favorisant le GPL

Pourquoi 2015 ?  Turbo répond :

Une durée nécessaire pour amorcer un réel changement sur le marché national et montrer aux constructeurs et aux politiques que pour qu’un changement soit effectif, il faut des mesures efficaces qui n’ont pas comme seules vertus d’encourager l’achat de véhicules plus ou moins polluants et de faire plaisir aux groupes pétroliers !

Sources : Enviro2B, Le Parisien, Turbo

 

 

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le GPL, l’oublié des bonus”

  1. En plus de l’exclusion de ces véhicules du système bonus/malus pour véhicule qu’a mis en place le gouvernement, il y a le prix du GPL et du propane qui ne cessent d’augmenter, pour plusieurs raisons, dont l’oligopole que ce sont constitués quelques grands propaniers (cf http://www.lepropane.com/prix-du-propane ) Autant dire que les véhicules électriques sont beaucoup plus intéressants. C’est le choix écolo que j’avais fait lors de mon précédant achat de véhicule, après avoir étudié ces paramètres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *