Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Japon compte produire bientôt des vêtements électrogènes

L’imagination des chercheurs n’a pas de bornes et au Japon, pays confrontés il est vrai à de réels problèmes de production d’électricité depuis Fukushima, des scientifiques cherchent toutes sortes de moyens pour en produire. Dernier en date, un tissu constitué de cellules photovoltaïques, dont les créateurs comptent pouvoir un jour faire des vêtements électrogènes, capables de recharger un mobile, voire des tentures dont l’ambition est plus grande encore : servir de sources d’appoint lors d’éventuelles catastrophes.

capteur solaire dans un tissuCes chercheurs  viennent donc de mettre au point le prototype d’un  tissu constitués de fils de cellules photovoltaïques et ambitionnent de perfectionner  des techniques de tissage en gros volumes d’ici 2015, avec l’aide du gouvernement japonais. A cette date, ils espèrent pouvoir proposer toute une gamme d’objets conçus avec ce tissu.

Ils reconnaissent cependant qu’ils rencontrent encore quelques difficultés, comme le précise un responsable du Centre de technologie industrielle de la préfecture de Fukui : « Nous avons cependant encore quelques difficultés à résoudre avant une commercialisation, telle que l’isolation des fils conducteurs et l’amélioration de la durabilité du produit. » Une toute jeune entreprise de Kyoto, créée en mai 2012, Sphelar Power, a développé des cellules photovoltaïques sphériques de 1,2 mm, qu’elle leur fournit et dont l’avantage est de capter la lumière sur trois dimensions, ce qui leur permet d’utiliser une surface de captage plus étendue qu’un cercle plat. Ces cellules solaires, surnommées Sphelar Cells, constituent d’ailleurs l’activité principale de cette firme.

Connectées entre elles, ces cellules forment une sorte de « fil » qui peut être tissé afin d’obtenir un « tissu » souple, voire extensible, à partir duquel on pourrait confectionner vêtements et rideaux. Des partenariats sont d’ores et déjà prévus avec des entreprises de la région de Fukui, connue pour son savoir-faire dans le secteur textile.

Sources : Science et Avenir, Radio Canada

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.