Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Jour d’Après : « 4 S » pour les 30 propositions des Parlementaires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Jour d'AprèsLa plateforme Le Jour d’Après a connu un succès certain. En un mois, pas moins de 8 700 contributions, venant de plus de 26 000 citoyens, syndicats, associations, collectifs, etc., et plus de 108 000 votes y ont été recensés. Les 66 parlementaires qui l’ont lancée ont fait la synthèse des contributions qui y ont été déposées. Il en ressort 30 propositions qu’ils s’engagent à défendre. Elles s’articulent autour de « 4 S » : santé, sobriété, solidarité, souveraineté.

Les 4 S du Jour d'AprèsSanté

Si la pandémie était imprévisible, il n’en va pas de même pour les causes. Le destruction alarmante des milieux naturels est en effet la première raison de la multiplication des zoonoses. En revanche, elle a mis en évidence les faiblesses du système de santé et la nécessité de le renforcer pour faire face à ces pandémies.

Les mesures proposées portent sur un meilleur financement pour l’hôpital et une médecine de ville mieux régulée pour intervenir efficacement à ses côtés. Le développement de la téléconsultation et de la télémédecine en général apparaît également comme une solution innovante et indispensable. La recherche doit aussi être puissamment soutenue. Enfin, le dernier point porte sur les EHPAD et les services d’aide à domicile, dont les métiers ont besoin d’être valorisés.

Quelques mesures phares :

  • Faire de l’hôpital une priorité nationale ;
  • Ouvrir 200 000 postes supplémentaires en 3 ans dans les EHPAD et les services d’aide à domicile ;
  • Garantir notre sécurité sanitaire en réinvestissant dans la recherche scientifique et médicale, en relocalisant la production de matériel médical en France et en Europe.

Sobriété

Cette consultation a prouvé que beaucoup aspirent à une société plus sobre et décarbonée : « une urgence peut en cacher une autre ». Alors que certains lobbys voudraient profiter de la crise pour démanteler les normes environnementales, il faut au contraire que l’action pour le climat soit au cœur des plans de relance.

Il faut passer pour cela par la fin des subventions accordées aux énergies fossiles, un plan massif de rénovation énergétique des bâtiments, la promotion du télétravail, de nouveaux modes de consommation et une transformation du modèle agricole, plus respectueux de l’environnement et rapprochant le producteur du consommateur.

Quelques mesures phares :

  • Encourager le télétravail partiel pour limiter l’empreinte carbone des trajets domicile – lieu de travail ;
  • Entreprendre la révolution des mobilités décarbonées et du vélo ;
  • Intégrer les enjeux environnementaux à tous les niveaux d’éducation, de la maternelle aux concours de l’enseignement supérieur.

 

Solidarité

La crise sanitaire a fait naître d’innombrables élans de solidarité, mais elle s’est révélée encore plus dure pour les plus précaires. Les citoyens qui se sont exprimés souhaitent vivement une société plus solidaire. Des mesures fortes ont déjà été prises, mais de nombreux contributeurs souhaitent aller encore plus loin, avec la création d’un revenu universel s’adressant aussi aux jeunes.

« Les femmes ne doivent pas être les grandes absentes du jour d’après ». Pour cela, les salaires des professions les plus féminisées, et souvent en première ligne lors de la crise sanitaire (personnel soignant, grande distribution…), doivent être revalorisées. Un congé parentalité plus équilibré constituerait également une avancée sociale majeure.

Quelques mesures phares :

  • Aller vers un revenu universel, en commençant par élargir le RSA aux 18-25ans ;
  • Favoriser l’apprentissage de l’engagement citoyen à l’école ;
  • Renforcer les moyens budgétaires dédiés à l’égalité femmes – hommes.

Souveraineté

La crise nous a fait découvrir notre trop grande dépendance, en France et en Europe, notamment en matière de médicaments et d’équipements de santé. Une souveraineté médicale et alimentaire doit être restituée en relocalisant en Europe certaines activités. Elle doit aussi favoriser l’autonomie en matière énergétique (Green Deal européen).

Pour restituer cette souveraineté européenne, il faut trouver de nouvelles ressources budgétaires. Les propositions portent sur une taxe sur les transactions financières, un impôt exceptionnel et ponctuel sur le patrimoine et une réelle réforme de la fiscalité sur le revenu afin de la rendre réellement progressive.

Quelques mesures phares :

  • Renforcer à hauteur de 10 milliards d’euros en trois ans l’investissement des collectivités territoriales dans la transition écologique ;
  • Soutenir massivement le développement de projets alimentaires territoriaux ;
  • Mettre en place un véritable « Green Deal » européen ;
  • Mettre en place un « Buy European Act » et un devoir de vigilance pour assurer l’autonomie stratégique de l’Europe en matière économique et industrielle.

« Représentants de la Nation, nous ferons tout ce qui est en notre capacité pour que cette parole citoyenne soit portée, entendue et se traduise par des victoires. Nous nous y engageons » concluent les parlementaires engagés dans le Jour d’Après.

Source : Concertation citoyenne Le Jour d’Après

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.