Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le jour d’après : une consultation publique lancée par 60 parlementaires pour l’après covid-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Un collectif de parlementaires, profondément convaincus qu’il y aura un « avant » et un « après » coronavirus, a décidé de lancer une consultation publique pour préparer « Le jour d’après ». Ainsi dénommée, elle vise à recueillir les avis et les propositions de tous les citoyens, afin de réparer un grand plan de transformation une fois la crise sanitaire actuelle achevée.

Le jour d'après consultation publique

Un collectif de 60 parlementaires de sensibilités différentes

58 députés, un sénateur et un eurodéputé, de différentes sensibilités politiques, constituent ce groupe. Il sont réunis par la même volonté d’aller plus loin qu’un simple plan de relance pour l’après coronavirus. Car « cette crise est aussi un ouragan économique et sociétal, aux conséquences encore incertaines ». Pour eux, « il y aura un avant et un après coronavirus. Il le faut. Cette crise nous aura tous transformés. Elle a violemment révélé les failles et les limites de notre modèle de développement ». La consultation publique Le jour d’après doit aider à cette transformation.

« Nous avons aussi des combats à mener pour le climat, la biodiversité, la solidarité, la santé et la justice sociale et nous devons tout faire pour gagner ces autres combats. Pour y arriver, il nous faudra de la rupture, de l’audace, de l’ambition, de nouvelles règles, des moyens décuplés. Il nous faudra réapprendre la sobriété, la solidarité et l’innovation. Un simple plan de relance ne suffira pas. Il nous faut réfléchir dès maintenant et collectivement à un grand plan de transformation de notre société et de notre économie », poursuivent-ils.

Le jour d’après : chacun peut s’exprimer

Cette transformation doit s’appuyer sur trois piliers : l’écologie, la démocratie et la solidarité : « Aujourd’hui, cette crise sanitaire doit nous convaincre qu’un autre monde est possible et que celui-ci devra impérativement être plus écologique, plus démocratique, plus solidaire ». Mais tous les citoyens doivent y participer, car « repenser notre société, notre système de gouvernance, nos priorités, nos services publics, ne doit pas être la responsabilité des seuls élus et responsables politiques ».

D’où l’idée de mettre en place, cette plateforme de consultation et d’action, qu’est « le jour d’après ». Simples réflexions ou initiatives qui fonctionnent, ou encore propositions concrètes ont donc leur place sur Le jour d’après. Onze thèmes de discussion y sont ainsi lancés :

  1. « Le plus important, c’est la santé ! » : quel système de santé demain ? ;
  2. “Métro, boulot, robot” : quel monde du travail voulons-nous ? ;
  3. “A consommer avec modération” : vers une société de la sobriété ? ;
  4. Des liens plutôt que des biens : comment retisser des solidarités ? ;
  5. Éducation et jeunesse : comment construire une société apprenante ? ;
  6. L’homme face à la machine : peut-on humaniser le numérique ? ;
  7. Une démocratie plus ouverte : comment partager le pouvoir ? ;
  8. “L’avenir de nos territoires” : quel nouveau contrat pour les renforcer et préserver leur diversité ? ;
  9. L’Europe dans le monde” : comment recréer une solidarité européenne et internationale ? ;
  10. Notre richesse est invisible : comment mieux évaluer le bien-commun ?
  11. « Le nerf de la guerre » : quel financement & quel nouveau partage des richesses ?

La consultation Le jour d’après est ouverte depuis le 4 avril. Elle a déjà reçu plusieurs milliers de contributions. Elle se poursuivra jusqu’au 4 mai. « Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai. Cette démarche est au service de l’intérêt général, que chacun s’en saisisse librement ! », concluent les parlementaires.

Source : plateforme de consultation publique Le jour d’après

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le jour d’après : une consultation publique lancée par 60 parlementaires pour l’après covid-19”

  1. Le système de transport terrestre en France et en Europe est à revoir : la majeur des transports sont assurés par route alors qu’ils provoquent une pollution importante, une dégradation des routes et autoroutes, une inutilisation trop importante des voies ferrées (plus de 90% du coût de transport sont des charges fixes), une insécurité des automobilistes, des conditions de travail pénibles, une dépendance énergétique souvent minimisée.

    Le transport combiné constitue le moyen de transport idéal pour supprimer ou, du moins, atténuer très fortement les méfaits du système actuel. En transformant tout ou partie de certains triages ferroviaires en chantiers de transbordement Fer/Route et Route/Fer, tout le territoire français peut être irrigué et même toute l’Europe (hormis la Péninsule ibérique).

    Je suis prêt à étayer cette réflêxion avec d’autres ( en 1947, aussitôt après l’accident de Los Alfaquès (Espagne) j’avais soutenu un DESS qui avait obtenu la mention « Très Bien »

    i
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.